Antonin GODET « Le Parnasse des Poètes François Modernes de Gilles et Galliot Corrozet (1571,1572,1578). Édition critique »

Le jury est composé de :
Mme Michèle CLÉMENT, professeure des universités, université Lyon 2, directrice
Mme Nathalie DAUVOIS, professeure des universités, université Paris 3 Sorbonne Nouvelle
M. Jean-Charles MONFERRAN, professeur des universités, Sorbonne université, rapporteur
Mme Anne RÉACH-NGÔ, maîtresse de conférences, université de Haute Alsace
Mme Magali VÈNE, conservatrice en chef & directrice adjointe de la Bibliothèque d’Étude & du Patrimoine de Toulouse
M. Jean VIGNES, professeur des universités, université Paris 7 Diderot, rapporteur

Résumé de la thèse

En 1571 paraît, à Paris, Le Parnasse des poètes françois modernes – œuvre conçue comme un recueil de lieux communs, en vers, par Gilles Corrozet. Si la conception intellectuelle et esthétique du Parnasse revient à Gilles Corrozet (qui meurt en 1568), c’est néanmoins à son fils, Galliot Corrozet, que nous en devons l’édition en 1571, en 1572 et – surtout – en 1578. Gilles Corrozet y illustre, à travers plus d’une quarantaine de poètes français allant de la génération marotique à celle de la Pléiade, à la fois l’espace et le temps de la poésie française du XVIe siècle ; il y compile ainsi près de 400 fragments poétiques retenus pour leur saveur gnomique. En 1578, Galliot amplifie l’ouvrage de plus de 140 fragments venus des nouveaux talents des années 1570 (Desportes, Jamyn, De Brach…). Au sein de l’œuvre se crée ainsi une tension entre générations poétiques, entre la volonté de les compiler fidèlement et de les réécrire, afin de promouvoir par l’art poétique l’exercice éthique des « Amateurs des Muses et de Vertu ». L’édition critique de cette œuvre entend ainsi enquêter sur la culture allégorique choisie par Gilles Corrozet — le premier à désigner sous ce nom un recueil poétique en français — pour donner corps à cette République des Lettres.

Mots clefs : Gilles Corrozet, Galliot Corrozet, Parnasse, recueil de lieux communs, poésie française de la Renaissance, topique, modernité, République des Lettres, Pléiade, Ronsard.

 
 Soutenance

Informations pratiques

Lyon 7e

MILC
(Maison Internationale
des Langues
et des Cultures)
35 Rue Raulin
Salle 409

Dates à venir

Dates passées

  Soutenance
Pauline CLOCHEC « Marx jeune hégélien - 1841-1846 »


  Soutenance
Sylvia GIOCANTI « Scepticisme et philosophie » (HDR)


  Soutenance
Eric MARQUER, « Les conditions du lien civil » (HDR)


  Soutenance
Marine PICON, "Normes et objets du savoir dans les premiers essais leibniziens"