Un romantique sous Louis-Philippe : le « juste milieu » en question.

Horizons politiques de l’œuvre berliozien - entre radicalité, nostalgies napoléoniennes et juste-milieu

L’axe littératures et arts du laboratoire IHRIM (UMR 5317) de l’Université de Lyon/Saint-Étienne organise deux journées d’études les 15 et 16 février 2018 sur le site de l’université de Saint-Étienne. On propose d’interroger les contradictions esthétiques du XIXe siècle à la lumière du paradigme politique du « juste milieu », choisissant d’analyser comme point de départ les attitudes créatrices novatrices sifflées d’Hector Berlioz qu’il faudra confronter à celles d’autres compositeurs adulés à son époque. Il s’agira de penser que l’idéologie politique du juste milieu livre en cela l’une des clés du conditionnement mental et social d’un siècle particulièrement protéiforme dans la recherche, l’affirmation et la reconnaissance de ses valeurs créatrices.
Les deux journées de février 2018 se prolongeront en 2019 par un colloque consacré aux esthétiques de la juste mesure dans l’art des XIXe et XXe siècles, à l’Université Paris Diderot.

Comité scientifique
Olivier Bara (Université Lyon 2) - Rémy Campos (CNSMD, de Paris et Haute École de Musique Lausanne) - Paule Petitier (Université Paris Diderot) - Martin Kaltenecker (Université Paris Diderot) - Claude Millet (Université Paris Diderot) - Alban Ramaut (Université de Saint-Étienne) - Paule Petitier (Université Paris Diderot) - Emmanuel Reibel (Université Lyon 2) - Corinne Schneider (CNSMD, de Paris) - Pierre Sérié (Université Clermont Auvergne) - Marie-Ève Thérenty (Université Montpellier 3) - Jean-Claude Yon (Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines).

Dates à venir

  Journée d’étude
Un romantique sous Louis-Philippe : le « juste milieu » en question.


Dates passées