Publications


    Correspondance avec Élisabeth et autres lettres
    Édition Jean-Marie BEYSSADE, Michelle BEYSSADE, avec la collaboration de Delphine ANTOINE-MAHUT

    René DESCARTES

    coll. « GF-Philosophie »
    Paris, Flammarion
    29 août 2018, 320 p.
    ISBN 9782081444942

    Ré-édition
    Après avoir lu les Méditations métaphysiques, la jeune Élisabeth de Bohême demande à s’entretenir avec Descartes pour obtenir des réponses. Ainsi naît, entre un philosophe déjà vieux et une princesse mélancolique, une conversation épistolaire qui durera sept ans, jusqu’à la mort de Descartes en 1650. Ils discuteront aussi bien de mathématiques et de géométrie que de l’union de l’âme et du corps, des passions, du bonheur et de Dieu. Sans jamais renier sa pensée – bien plutôt en la fortifiant –, Descartes diagnostiquera à la jeune femme un excès de cartésianisme : pour la soigner, il valorisera les plaisirs de la vie courante, le repos de l’esprit et le manque de sérieux.
    Ce volume rassemble la correspondance intégrale entre Descartes et Élisabeth, ainsi que des lettres du philosophe à divers correspondants, dont le médecin Regius, Christine, reine de Suède, et Chanut, ambassadeur de France en Suède.
    Édition Jean-Marie BEYSSADE, Michelle BEYSSADE, avec la collaboration de Delphine ANTOINE-MAHUT


    Correspondance de Pierre Bayle
    Volume XIV : décembre 1706 - avril 1732, Lettres 1742-1791

    Pierre BAYLE

    Oxford, Voltaire Foundation
    février 2017, xxvi + 472 p., 14 illustr.
    ISBN 978-0-7294-1070-0

    Édition du volume sous la direction de †Elisabeth LABROUSSE et Antony MCKENNA avec Wiep VAN BUNGE, Edward JAMES, Jean-Michel NOAILLY, Bruno ROCHE, Fabienne VIAL-BONACCI, avec la collaboration d’Éric Olivier LOCHARD.

    Né en 1647, Pierre Bayle sera un des philosophes et des hommes de lettres les plus connus et les plus universellement admirés de son siècle. Ses principaux ouvrages ont un énorme succès européen et seront une très riche source d’inspiration pour les philosophes des Lumières.
    Cette édition critique comportera quinze volumes et plus de 1700 lettres, avec un bon nombre de lettres inédites.

    Dans le t.XIV :
    Notre dernier volume de lettres annotées couvre une période d’une trentaine d’années après le décès de Pierre Bayle et comporte une cinquantaine de lettres échangées entre ses proches – Jacques Basnage, Shaftesbury, Pierre Des Maizeaux, Prosper Marchand, Reinier Leers – sur la publication de ses œuvres.
    Le philosophe était mort, comme il l’avait prévu, d’une maladie des poumons qui avait déjà emporté ses parents. Indifférent à l’égard de sa mort prochaine, il s’était acharné à rédiger sa réfutation de la théologie rationaliste de Jean Le Clerc et d’Isaac Jaquelot. Sa patience et son humilité, sa douceur et sa volonté féroce de mener à bien son combat philosophique firent l’admiration du petit cercle de ses amis, qui commentent avec admiration la disparition d’un philosophe fidèle à lui-même.
    L’opportunisme de Leers et son sens des affaires l’incitent à refuser la suggestion de Le Clerc de supprimer les ’Entretiens de Maxime et de Thémiste’ : Leers n’allait certainement pas renoncer à une publication aussi audacieuse et aussi redoutable pour l’orthodoxie réformée. De son côté, Des Maizeaux multiplie les projets et se lie avec Prosper Marchand pour recueillir la correspondance du philosophe. Il s’est aussi engagé dans deux projets de traduction du ’ Dictionnaire ’ en anglais, qui aboutissent en 1734 et Des Maizeaux y ajoute la version anglaise de sa biographie sous forme de lettre adressée à un pair d’Angleterre, qui n’est autre que Shaftesbury. Ce premier écrit biographique de Des Maizeaux n’est pas à la hauteur de l’attente de ses lecteurs, d’où sans doute sa prudence et sa lenteur à composer la version française de sa ’Vie de Mr Bayle’, qu’il achève à son rythme et publie enfin dans sa propre édition du ’Dictionnaire’ en 1730. Cette fois-ci, il rend justice à l’intensité et à la complexité de la carrière de Bayle sur le plan philosophique, religieux, littéraire, politique et social. Nous suivons ainsi la correspondance des amis de Bayle – et de ses ennemis – jusqu’à la date de la publication de cette version définitive du ’Dictionnaire’ et de la ’Vie de Mr Bayle’ qui l’accompagne.
    Ce volume s’accompagne d’annexes importants : le ’Jugement de Leibniz’ sur le ’Projet d’un dictionnaire critique’, le texte complet de la lettre de Bayle ajoutée à l’édition par Almeloveen de l’ouvrage de Deckherr, ’De scriptis adespotis’, une lettre inédite découverte dans la reliure de l’exemplaire de cet ouvrage issu de la bibliothèque de Bayle, une liste chronologique des lettres pertinentes pour suivre l’élaboration collective du ’Dictionnaire historique et critique’, enfin un dossier exceptionnel de bibliographie matérielle, composé par J.-M. Noailly, sur les éditions successives du ’Dictionnaire’.


    Correspondance de Pierre Bayle
    Tome treizième. Janvier 1703 – décembre 1706

    †Élisabeth LABROUSSE et Antony MCKENNA (éd.)

    Lettres 1591–1741
    Publiées et annotées par
    †Élisabeth LABROUSSE et Antony MCKENNA, Wiep van BUNGE, Edward JAMES, Bruno ROCHE, Fabienne VIAL-BONACCI
    avec la collaboration de Éric-Olivier LOCHARD
    University of Oxford, Voltaire foundation
    juillet 2016, xxx + 625 p., 15 ill.
    ISBN 978-0-7294-1069-4

    Description

    La dernière période de la vie de Bayle est d’une grande intensité intellectuelle et d’une grande fécondité. Grâce au répit conquis au moyen des Éclaircissements, il peut composer son œuvre philosophique la plus accomplie, la Continuation des pensées diverses (1705), accompagnée de la Réponse aux questions d’un Provincial (1704-1707) et suivie par sa réfutation (inachevée mais décisive) de la théologie rationaliste, Entretiens de Maxime et de Thémiste (1707). C’est une période de conflit philosophique et religieux, parfois âpre, contre tous ceux qui élèvent des objections contre les analyses du Dictionnaire : dom Alexis Gaudin et William King, d’abord, Isaac Jaquelot, Jean Le Clerc et Jacques Bernard, ensuite. Bayle tient à réfuter tous les arguments de ses adversaires avec sa précision scrupuleuse habituelle. 
Pierre Des Maizeaux établi à Londres, lance, avec l’imprimeur Jacob Tonson, le grand projet de la traduction anglaise du Dictionnaire. Bayle reste également en relation avec Lord Shaftesbury, qui soutient financièrement Des Maizeaux et John Toland s’entretient avec Pierre Coste, correspond avec Benjamin Furly et avec son fils Arent ainsi qu’avec Jean Le Clerc. Un véritable ‘sous-réseau’ de correspondance se constitue ainsi entre les anciens amis de John Locke, décédé en 1704. Autre ‘sous-réseau’ : celui de l’abbé Dubos, qui compose des pamphlets favorables à la politique étrangère du ministre Colbert de Torcy. La correspondance de Bayle reflète l’actualité politique et militaire. 
Quelques nouveaux correspondants font leur apparition au cours de cette période. Mathurin Veyssière La Croze, ancien bénédictin devenu bibliothécaire du roi en Prusse à Berlin, apporte une érudition extraordinaire aux informations qu’il fournit à Bayle pour le Supplément du Dictionnaire. Samuel Crell, correcteur d’imprimerie chez Leers, et dont le frère est un protégé de Shaftesbury, fournit une explication très savante du rokosz de Gliniany. Autre correcteur à l’imprimerie de Leers, le ‘chevalier Destournelles’, apparaît dans le cercle des amis intimes de Bayle au cours des toutes dernières années de sa vie. 
La fin de la vie de Bayle reflète sa carrière intellectuelle tout entière, car il a toujours été d’une curiosité inlassable à l’égard de tous les aspects de la culture de son temps. Il meurt, le 28 décembre 1706 vers 9 heures du matin, quasiment la plume à la main. Sa correspondance reflète parfaitement la lucidité philosophique, l’exaspération polémique, la finesse analytique, l’audace philosophique et l’industrie féconde du philosophe de Rotterdam.


    Correspondance littéraire de Karlsruhe (15 janvier 1757 - 15 décembre 1759)
    Textes édités par Samy BEN MESSAOUD, Henri DURANTON, Myrtille MÉRICAM-BOURDET

    Pierre de MORAND, Antoine MAILLET-DUCLAIRON

    Paris, Éditions Honoré Champion
    coll. « Bibliothèque des correspondances, mémoires et journaux »
    avril 2015, 576 p.
    ISBN 9782745329493

    4e de couverture

    La correspondance littéraire de Karlsruhe a été adressée pratiquement sans interruption de 1757 à 1783 à la Markgräfin Karoline Luise von Baden-Durlach. Seule la mort de la destinataire y a mis fin.

    Le manuscrit, presque intégralement conservé, contient plus de 600 lettres. Il constitue une partie de l’importante collection des écrits de la margrave conservée actuellement dans le « Großherzogliches Familienarchiv des Badischen Generallandesarchivs » à Karlsruhe.

    Le contour de cette correspondance a été fixé dès le début de l’abonnement. Conformément aux désirs de la destinataire, elle offre un vaste panorama de la vie culturelle et de la société parisiennes. Chaque envoi contient des nouvelles sur les dernières parutions, sur le théâtre, ainsi que, dans une moindre proportion, sur des événements du moment, politiques et sociaux, et il se clôt, selon une règle non écrite, mais observée par tous les écrits de ce type, par des pièces en vers, relevant du genre de la poésie fugitive.

    Quatre correspondants se sont succédé pour assurer la continuité sans faille de cette chronique de la vie parisienne : Pierre de Morand, Antoine Maillet-Duclairon, Pougin de Saint-Aubin et l’abbé Jean-Louis Aubert.

    Le texte du présent volume a été annoté par :

    Les auteurs

    Samy Ben-Messaoud , membre associé à l’UMR 5613 - IHRIM ; Henri Duranton, ancien maître de conférences à l’Université de Saint-Etienne et Myrtille Mericam-Bourdet, maîtresse de conférences à l’Université Lumière Lyon 2 et membre de l’IHRIM


    Courrier Blaise Pascal no 43, 2021

    Dominique DESCOTES et Laurence PLAZENET (dir)

    Édité par les Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
    Diffusé par Les Comptoirs des presses universitaires
    coll. « CERHAC/CIBP »
    Clermont-Ferrand, PUBP
    2021 [parution 20 janvier 2022], no43, 222 p.
    ISBN 978-2-38377-034-3
    ISBN (PDF) 978-2-38377-035-0

    Répondant à sa vocation fondamentalement pluridisciplinaire, le Courrier Blaise Pascal rassemble dans cette nouvelle livraison une série d’articles issus d’une journée d’étude tenue en Sorbonne le 5 mars 2020, Pascal en dialogues. Réceptions littéraires et philosophiques de 1670 à nos jours, ainsi qu’une analyse de la lettre de Pascal consacrée à la question mathématique de l’égalité des lignes spirale et parabolique.

    À la variété des champs répond la diversité des méthodes employées, témoignant de la vitalité de la recherche pascalienne, mais aussi de la fécondité de travaux de réception susceptibles d’éclairer leur objet premier, autant que les œuvres qu’ils scrutent. Loin d’étendre artificiellement l’empan des réflexions liées à l’œuvre de Pascal, ils permettent d’en saisir des dimensions ou des inflexions que sa considération strictement historique ou contextuelle risque de laisser sous le boisseau. Il ne s’agit pas de déconsidérer celle-ci : elle demeure essentielle. Il s’agit plutôt, à la veille des commémorations du quatrième centenaire de la naissance de Pascal, de souligner que celui-ci continue de solliciter puissamment la réflexion, voire de résister à toute illusion de maîtriser les énigmes d’une œuvre plurielle, éclatée, et cependant étonnamment cohérente.

    Dominique DESCOTES est professeur émérite à l’université Clermont Auvergne.

    Laurence PLAZENET est professeure de littérature française à l’université Clermont Auvergne.


    Courrier Blaise Pascal nos 39/40, 2017-2018

    Dominique DESCOTES (dir.)

    Édité par les Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
    Diffusé par Les Comptoirs des presses universitaires
    Numéro en ligne sur OpenEdition
    coll. « CERHAC/CIBP »
    2017-2018 [parution 12 décembre 2019], nos 39-40, 208 p.
    ISBN 9782845168978
    ISSN 0249-6674

    La revue du Centre International Blaise Pascal fait peau neuve à l’aube de ses 40 ans d’existence. Découvrez sa nouvelle formule avec ce double numéro qui présente notamment la journée d’études sur les Écrits des curés de Paris et les actes du colloque sur Pascal et la pensée biblique.


    Courrier Blaise Pascal nos 41/42, 2019-2020

    Dominique DESCOTES et Laurence PLAZENET (dir)

    Édité par les Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
    Diffusé par Les Comptoirs des presses universitaires
    coll. « CERHAC/CIBP »
    Clermont-Ferrand, PUBP
    2019-2020 [parution 14 janvier 2021], nos41-42, 216 p.
    ISBN papier 978-2-84516-959-3
    ISBN PDF 978-2-84516-960-9

    Ce nouveau numéro double du Courrier Blaise Pascal rattrape le retard pris avec le changement de format du Courrier du Centre international Blaise Pascal, devenu, depuis 2019, une revue annuelle à comité de lecture publiée sous le parrainage du CNRS (IHRIM Clermont). Il répond de façon exemplaire aux ambitions qui ont motivé sa naissance : offrir à la communauté savante et aux nombreux lecteurs intéressés par l’œuvre pascalienne un lieu particulièrement dédié à celle-ci et aux recherches les plus exigeantes qu’elle peut susciter dans un esprit de totale transdisciplinarité. En guise de varia, Félix Barancy propose une édition critique du texte de l’Avertissement des Provinciales. Dominique DESCOTES se livre à une étude de la genèse du Traité du triangle arithmétique qui révèle en ce dernier un ouvrage incomplet, dont l’inachèvement pourrait renvoyer à l’événement de la Nuit de feu. Pierre Lyraud et Philippe Sellier envisagent les Pensées selon des approches plus typiquement littéraires.

    Mais les Pensées ne sont pas une île. Le Courrier Blaise Pascal ouvre ainsi ses pages aux actes d’une journée d’étude qui eut lieu le 17 février 2018 à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, organisée par Constance CAGNAT-DEBŒUF (Sorbonne université et CELLF) et Laurence PLAZENET (université Clermont Auvergne et CIBP) : Pascal, dramaturge augustinien ? Alors qu’Esther et Athalie se trouvaient au programme de l’Agrégation, la nécessité d’interroger l’assise théologique du théâtre racinien et d’explorer les conséquences dramaturgiques de celle-ci, fût-elle avérée, s’était imposée. Six contributions viennent ainsi sensiblement renouveler un champ des études raciniennes loin de faire l’unanimité.


    Courrier du Centre international Blaise Pascal 38, 2016

    CIBP, n° 38, décembre 2016, 52 p.
    ISBN 978-2-84516-758-2
    ISSN 0249-6674

    Contenu du numéro

    Chronique par Dominique DESCOTES
    La lettre à Huygens par Mme Claude MERKER
    Un adminrateur de Blaise Pascal : le professeur Reijer Hooykaas par Jean-Claude PARLEBAS
    Nouvelles pascaliennes par Dominique DESCOTES


    Criticón n°127, 2016
    « A vueltas con el “Quijote” 2015-2016 : nuevos enfoques »

    Françoise GILBERT, Marina MESTRE ZARAGOZÁ et Philippe MEUNIER (coord.)

    127/2016
    245 p.
    ISBN 978-2-8107-0477-4
    ISSN 0247-381X
    Revue disponible également sur OpenEdition Journals
    DOI

    Ce numéro, que l’on pourrait traduire par « Le Quichotte encore et toujours. 2015-2016 : nouvelles approches », propose un état de la question sur les nouvelles lectures de l’œuvre majeure de Cervantès, et plus particulièrement sur la deuxième partie de 1615. Il propose les résultats de la recherche la plus récente sur une œuvre qui est au programme des concours de recrutement (CAPES et Agrégation, session 2016).

    Françoise Gilbert est professeur de littérature et civilisation espagnoles à l’université Toulouse - Jean Jaurès. Elle travaille principalement sur le Siècle d’or et est responsable de l’équipe CLESO au sein de l’UMR 5136 du CNRS.

    Marina MESTRE ZARAGOZÁ est maître de conférences HDR à l’ENS de Lyon et membre de l’IHRIM. Elle est spécialiste de la philosophie espagnole classique et de la pensée anthropologique et poétique au XVIe siècle.

    Philippe MEUNIER est professeur de littérature et civilisation espagnoles à l’université de Lyon II. Ses recherches portent sur la littéralité (configuration motivée et motivante du texte) du théâtre et de la prose du Siècle d’or.

    Voir aussi la présentation de la revue.


    Criticón n°128, 2017
    « Semblanzas del deseo en las letras áureas »

    Francisco RAMÍREZ SANTACRUZ, Philippe RABATÉ (coord.)

    128/2017
    168 p.
    ISBN 978-2-8107-0493-4
    ISSN : 0247-381X
    Revue disponible également sur OpenEdition Journals
    DOI

    Ce numéro intitulé « Visages du désir dans la littérature du Siècle d’or » propose quelques explorations des formes du désir, au Siècle d’or, dans des genres aussi variés que la poésie, le roman, la nouvelle, la littérature de dévotion ou le théâtre. Cette thématique est abordée à travers six articles qui s’intéressent à des écrits d’hommes et de femmes des XVIe et XVIIe siècles en Espagne et en Amérique.

    Sans prétendre à l’exhaustivité, il propose un état de la recherche la plus récente dans ce domaine, avec la participation des meilleurs spécialistes de la question, provenant du monde entier : Espagne, France, États-Unis, Mexique, Turquie...

    Francisco RAMÍREZ SANTACRUZ est professeur à la Benemérita Universidad Autónoma de Puebla, et spécialiste de Mateo Alemán et de la poésie mexicaine du XVIIe siècle. Il est actuellement professeur invité à l’université de Cologne.

    Philippe RABATÉ est enseignant à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense, et spécialiste de Mateo Alemán et, plus généralement, de la prose du Siècle d’or et membre associé de l’IHRIM.

    Revue financée par l’IHRIM et le LabEx COMOD.

    Voir aussi la présentation de la revue.


    Criticón n°139, 2020
    « Los lugares de paso en la literatura teatral áurea »

    Isabel IBÁÑEZ et Philippe MEUNIER (coord.)

    139/2020
    octobre 2020
    e-ISSN 2272-9852
    DOI

    Revue disponible sur OpenEdition Journals

    Revue diffusée par les Presses universitaires du Midi (PUM)

    Revue financée par l’IHRIM et le LabEx COMOD.
    Revue quadrimestrielle consacrée à la civilisation et à la littérature espagnoles du Siècle d’or.
    Revue entièrement rédigée en langue castillane.

    Voir aussi la présentation de la revue.


    Crossed Correspondences
    Writers as Readers and Critics of their Peers

    Vanessa GUIGNERY (dir.)

    Cambridge Scholars Publishing
    mars 2016, 285 p.
    ISBN 978-1-4438-8699-4

    Résumé

    While some writers adamantly refuse to allow anyone to read, let alone comment upon, their literary production until it is published, others are willing to submit their manuscripts and work in progress to their peers, in the hope of receiving critical judgment that might validate their choices, or prompt them to introduce changes. Correspondences between writers thus contain treasures of literary analysis when the recipient of a piece annotates it, criticises it, judges it, inciting the sender to justify or defend his/her choices, to reconsider his/her method and to discuss his/her aesthetic principles. The aim of this collection of essays is to analyse the specificity of letters in which writers comment not only on the production of their correspondent, but also on their own artistic approach and their own work while it is still in progress or only just completed but not yet published. Examining epistolary exchanges from the sixteenth to the twenty-first century between English, American and French authors, contributors particularly concentrate on the points of contact between correspondences and literary criticism, on the way writers reveal themselves as their peers’ first critics. This process can help both parties delineate more clearly their trains of thoughts and accompany works in their gestation. The epistolary genre thus becomes an aesthetic laboratory and a place for literary debates.


    Cultural and Literary Dialogues Between Asia and Latin America

    Axel GASQUET et Goriça MAJSTOROVIC (dir.)

    coll. « Historical and Cultural Interconnections between Latin America and Asia »
    London, New York and Shanghai, Palgrave Macmillan
    4 février 2021, XIII-287 p.
    ISBN 978-3-030-52570-5
    e-ISBN 978-3-030-52571-2

    This book brings together a group of leading and emerging scholars on the history of cultural and literary interactions between Asia and Latin America. Through a number of interlinked case studies, contributors examine how different forms of Asia-Latin America dialogues are embedded in various national and local contexts.

    Ce livre réunit un groupe d’éminents et nouveaux chercheurs sur l’histoire des interactions culturelles et littéraires entre l’Asie et l’Amérique latine. À travers un certain nombre d’études de cas, les contributeurs examinent comment différentes formes de dialogues entre l’Asie et l’Amérique latine s’inscrivent dans divers contextes nationaux et locaux.


    Cycnos n° 3, 2018
    « Nadine Gordimer, Jump and Other Stories : Parcours critiques »

    Christian GUTLEBEN et Vanessa GUIGNERY (dir.)

    Paris, L’Harmattan
    Cycnos, vol. 34
    26 novembre 2018, 192 p.
    ISBN 978-2-343-16265-2
    ISSN Papier : 0992-1893

    Ce recueil d’articles porte sur Jump and Other Stories, l’œuvre de Nadine Gordimer qui est au programme de l’agrégation externe, et s’adresse donc essentiellement aux étudiants et aux formateurs de ce concours même s’il intéressera également tous les amateurs du prix Nobel de littérature de 1991. Le volume est composé de trois parties qui couvrent l’essentiel des enjeux narratifs, épistémologiques et éthiques des nouvelles de Nadine Gordimer.

    Voir aussi le colloque sur le site.


    Dans le secret et l’inattendu.
    Jean Barraqué/André Hodeir, correspondance et essais

    Pierre FARGETON et Laurent FENEYROU (dir.)

    coll. Pensée musicale »
    Sampzon (07), Éditions Delatour France
    janvier 2021, 264 p.
    ISBN 9782752104250

    Un peu plus de vingt ans.
    L’amitié de Jean Barraqué (1928-1973) et d’André Hodeir (1921-2011), faite de respect mutuel et de principes artistiques partagés, a traversé bien des crises personnelles et esthétiques, résistant à la dissymétrie manifeste de la relation, au caractère bien trempé, sinon délétère, de l’un, comme à la création polyédrique de l’autre. Seule la mort y mit un terme, quand bien même hommages et in memoriam subsistèrent jusque tard chez Hodeir.
    Les lettres et les essais réunis dans ce volume attestent leur compagnonnage, qui se manifeste à travers les projets d’œuvres, d’enregistrements, d’ouvrages et de concerts, et par les voyages – dans le New York de John Coltrane, Miles Davis ou Thelonious Monk, comme dans l’Italie arpentée par Friedrich Nietzsche et Richard Wagner. Outre un goût commun de la solitude devant les ressacs bretons de Trélévern ou les beautés caillouteuses de la Drôme provençale, on y mesure l’attention d’Hodeir à la maladie qui mènera l’existence de Barraqué au désastre.
    Ces lettres et ces essais sont aussi un témoignage sur les institutions radiophoniques, discographiques, éditoriales ou concertantes, au sein desquelles des musiciens et amis communs – Henri Crolla ou Hubert Rostaing par exemple – passent aisément de la variété au jazz et à la musique de la tradition la plus écrite. Ils sont encore l’expression d’une exigence entendant rendre l’art somptueusement irréversible, imposant à l’artiste une conduite sacerdotale. À la suite de James Joyce dont Hodeir était un interprète averti, ou des dernières œuvres de Beethoven desquelles se revendiquait Barraqué, ils font enfin de la variation, sans cesse ouverte, un effet du temps sur les choses elles-mêmes, et partant, sur la perception toujours changeante que nous en avons.
    C’est à ces vingt ans d’amitié et d’histoire de la musique en France que nous convions le lecteur.

    Les auteurs

    Enseignant-chercheur à l’université Jean-Monnet (Saint-Étienne), membre de l’IHRIM, Pierre FARGETON est notamment l’auteur de André Hodeir. Le jazz et son double (Lyon, Symétrie, 2017).

    Chercheur au CNRS, membre de l’équipe « Analyse des pratiques musicales » (Ircam – STMS), Laurent FENEYROU est l’éditeur des écrits de Jean Barraqué et, pour Bärenreiter (Cassel), de ses œuvres de jeunesse.

Archives des publications

Signaler une publication

Prénom NOM (le cas échéant responsabilité : coord., dir. etc.)

Collection (le cas échéant) / Maison d'édition / Nb. de pages, année / ISSN, ISBN, EAN... /