Cahiers George Sand n° 38, 2016
La mode et le vêtement dans l’œuvre de George Sand

François KERLOUÉGAN (dir.)

Association Les amis de George Sand
octobre 2016, n° 38, 274 p.
ISSN 2275-1939

« Si la nouvelle mode est bonne, écrit George Sand dans l’avant-propos de Lucrezia Floriani (1846), nous la suivrons. Mais celle du jour est trop fantasque, trop riche ; je suis trop vieux pour m’y mettre, et mes moyens ne me le permettent pas. Je vais continuer à porter les habits de mon grand-père ; ils sont commodes, simples et solides. »
Le vêtement et la mode dans l’œuvre de Sand n’ont, jusqu’ici, guère fait l’objet d’études. En effet, portée par un idéalisme qui transcende de si triviales realia, la romancière décrit peu, à l’inverse d’un Balzac, le costume de ses personnages. Pourtant, bien que l’on note un authentique mépris de la mode chez Sand- qui est aussi mépris de la mondanité -, le vêtement n’en est pas moins, pour ses héroïnes, l’instrument essentiel d’une conquête de l’identité.
Comment se déploie le vêtement dans la fiction sandienne ? Quel rôle joue-t-il dans les questionnements identitaires présents dans son œuvre ? Quelles significations sociales et idéologiques véhicule-t-il ? Inaugurant leur nouvelle formule, les Cahiers George Sand explorent ici un élément ignoré, mais crucial, de la poétique sandienne

Voir en ligne : Site de l’association