« La construction des représentations »

Le 3e volet de l’axe Arts interroge dans une perspective artistique et interdisciplinaire la notion de « représentation » en jouant sur le large spectre de ses acceptions.

  • Un premier pôle, « Voir et représenter : pensées du visible » construit à l’articulation des arts visuels, de la philosophie (esthétique) et de la littérature, permet de regrouper des travaux qui questionnent de manière diachronique du XVIIe siècle à nos jours, le statut de l’image et du visible.
  • Un deuxième pôle, « Être représenté/se représenter », envisage les modalités de la construction de soi, à l’interface entre espace intime et espace public. Il pose la question des médiations plastiques à l’œuvre dans la démarche d’auto-représentation. Il s’interroge enfin sur la prégnance des discours et du fait idéologique.
  • C’est sur ce dernier point qu’insiste plus particulièrement le dernier pôle, « Représentations politiques » : il s’agit là d’appréhender les implications politiques et idéologiques des représentations artistiques, notamment théâtrales, chorégraphiques et cinématographiques. Il s’agit également d’adopter un regard historique sur les créations, dans leur dimension processuelle et projective, et sur leur réception.