Desanti - Institut Jean-Toussaint Desanti

Responsables : Pierre-François Moreau, David Wittmann, Raphaële Andrault.

Prochaines manifestations

Présentation

L’Institut Desanti est une composante de l’IHRIM chargée de l’édition des œuvres de Jean-Toussaint Desanti et de la valorisation de son héritage intellectuel.

Jean-Toussaint Desanti (1914-2002) a enseigné à l’ENS et à la Sorbonne. Intellectuel engagé, philosophe de premier plan, proche de Merleau-Ponty, Sartre, François Cuzin ou Jean Cavaillès, Desanti s’est notamment illustré dans la philosophie des mathématiques (Les idéalités mathématiques, Seuil, 1968) et la phénoménologie. Grand professeur, il a influencé des générations d’élèves (dont Foucault et Althusser).
Engagé durant la guerre dans la Résistance, il rejoint, avec sa femme Dominique Desanti, le PCF, et joue un rôle important dans la création et l’évolution de La Nouvelle Critique- Revue du Marxisme militant, jusqu’à sa décision de s’éloigner du Parti en 1956. Il ne cessera plus alors de réfléchir aux paradoxes de la croyance :

« Si l’on me demandait ‘Qu’est-ce que la philosophie ?’ je serais bien en peine de répondre et ne formulerais aucun discours sur ce point. Cependant, aussi loin que je remonte dans mon souvenir d’apprenti philosophe, je découvre que ce que j’ai cherché dans la fréquentation de ces gens nommés philosophes, morts ou vivants, a été l’indication d’une décision de révolte contre l’inertie (…). L’inertie massive des ‘choses’ certes. Mais aussi et d’avantage l’inertie persistante des croyances, des institutions, des mots et encore des formations compactes d’énoncés et d’idées nommées ‘conceptions du monde’. Entamer l’inertie : c’était cela que j’avais attendu, entre autres, de Husserl et de Marx. »

→ En savoir plus sur la vie et l’œuvre de Desanti en consultant sa biographie détaillée, et sa bibliographie (par David Wittmann)
→ Lire l’échange épistolaire entre Michel Fennetaux et Jean-Toussaint Desanti, paru dans la revue Césure N° 8, septembre 1995 – Aristote : vieux radoteur, ou habitant du monde ?


L’Institut Desanti a été créé en 2006 au sein de l’ENS LSH (devenue en 2010 l’ENS de Lyon) à la suite du legs de sa bibliothèque et de ses archives par son épouse, Dominique Desanti. Il a trois vocations principales :

La numérisation des documents (manuscrits et documents audio), et leur exploitation sur le site http://archive.desanti.huma-num.fr/

Y sont diffusées les valorisations numériques de l’archive Desanti :

  • catalogue des notices (259 notices déjà disponibles, 103 en cours de constitution)
  • dossiers documentaires consacrés à diverses thématiques
  • constitution en cours d’un dictionnaire de concepts qui donnera accès à certaines pièces numérisées.

La conservation de l’archive physique est assurée par l’IMEC à l’Abbaye d’Ardenne : Fonds Jean-Toussaint Desanti

L’organisation d’événements scientifiques portant sur son œuvre ou sur les champs de recherche qui ont été les siens.

Avec le soutien du LabEX COMOD (axe ‘La rationalité moderne et ses impensés’) l’Institut organisera en particulier un colloque sur l’œuvre et la vie de Desanti en janvier 2019.

La publication papier d’œuvres inédites de J.-T. Desanti, ou d’œuvres déjà publiées, mais de façon éparse et sans apparat critique.

Plusieurs volumes ont déjà été publiés. Ainsi l’Introduction à l’his­­toire de la phi­­lo­­so­­phie a-t-elle été réé­­di­tée en 2006 aux PUF avec une pré­face de Dominique Desanti, une post­face de Pierre-François Moreau et un nouvel inédit. L’ins­ti­tut a également accom­pa­gné l’entre­prise de Maurice Caveing qui a pro­posé sous le titre Une pensée cap­tive (PUF, 2008) une réé­di­tion de cer­tains des textes de la Nouvelle Critique avec une intro­duc­tion et des notes éclairant le contexte dans lequel ces arti­cles sont parus ainsi que les enjeux qui pré­si­daient à leur rédac­tion. Un destin phi­lo­so­phi­que a lui aussi été réé­dité en 2008, chez Hachette lit­té­ra­ture, avec une post­face de Maurice Caveing. La contri­bu­tion de l’Institut a été plus impor­­tante encore pour la réé­­di­­tion de l’ouvrage inti­tulé Le phi­lo­so­phe et les pou­­voirs, que nous avons aug­menté d’un ensem­ble de dia­lo­gues accor­dés par Desanti et cou­vrant l’ensem­ble de ses inté­rêts phi­lo­so­phi­ques ; l’ancien appa­rat cri­ti­que pro­posé par Pascal Lainé et Blandine Kriegel étant res­ti­tué en annexe. Enfin, le volume Mathesis, Idéalité et historicité (ENS Éditions, 2015), édité par David Wittmann et Jacques Deschamps, avec une préface de Dominique Pradelle, rassemble les études que Desanti a consacrées à la philosophie des sciences et à la philosophie des mathématiques en particulier.

2008, année Desanti

2008, année Desanti - page 1 2008, année Desanti - page 2 2008, année Desanti - page 3 2008, année Desanti - page 4

Dernières publications