Boccace Lyonnais. La réception lyonnaise de Boccace au siècle d’or de l’imprimerie (1450-1620)


Contact : Nora Viet

Si la fortune imprimée de Boccace en France débuta à la fin du XVe siècle à Paris, Lyon s’imposa rapidement comme un foyer de réception et de diffusion majeur de l’œuvre du Certaldese en France. La situation privilégiée de la ville rhodanienne, creuset culturel et ville phare de l’imprimerie française, a été amplement étudiée par la recherche ces dernières années ; on sait à quel point Lyon fut un centre important de l’italianisme français et un relais essentiel pour la production et la diffusion du livre italien. Or, la figure et l’œuvre de Boccace jouèrent dans le rayonnement des lettres italiennes à Lyon un rôle clé, dont témoignent, d’une part, les nombreuses éditions lyonnaises de son œuvre et, davantage encore, la quantité importante de traductions, d’adaptations et d’imitations de Boccace composées dans la cité. Comme l’illustre avec éclat la collaboration entre l’imprimeur Guillaume Roville et le plus français des « gentilshommes florentins », Lucantonio Ridolfi, Lyon réserva à Boccace une réception bien spécifique, et donna naissance à une production éditoriale et littéraire qui n’avait pas d’équivalent direct à Paris, ni dans d’autres villes d’édition françaises.
La vocation de ce colloque est d’examiner ce phénomène de réception original, pour tenter de comprendre comment se forgea au XVIe siècle ce « Boccace Lyonnais », envisagé comme un corpus d’éditions hétéroclite, constitué à la fois d’impressions lyonnaises de son œuvre, latine ou vulgaire, de traductions et d’adaptations composées à Lyon, et de compositions et d’imitations diverses, inspirées de Boccace et parfois faussement attribuées à lui. L’objectif est de mettre au jour une réception proprement lyonnaise de Boccace et de prendre la mesure de son influence sur la vie littéraire à Lyon à la Renaissance, de Symphorien Champier à Maurice ou à Claudine Scève. Au travers de cette enquête, c’est aussi la construction d’une figure d’auteur originale que nous proposons de cerner, à partir des péritextes de ses éditions et de commentaires qui, à l’image du Ragionamento havuto in Lione de Ridolfi, tendent à redéfinir l’ethos de l’humaniste florentin, et à l’inscrire au panthéon des auteurs « lyonnais ».
Ce colloque promet ainsi à la fois d’apporter de nouveaux éléments à l’archive déjà consistante de la vie intellectuelle et littéraire à Lyon au XVIe siècle, mais aussi de renouveler l’étude de la réception française de Boccace, considérée jusqu’ici à une échelle essentiellement nationale ou européenne. Boccace révèle à Lyon un visage inédit : en saisir les contours promet d’ouvrir de nouvelles perspectives pour comprendre la genèse d’un canon européen.

Différentes pistes pourront être explorées suivant cette perspective :

  • l’étude quantitative et qualitative des éditions de Boccace imprimées à Lyon, en latin ou italien, et l’analyse du réseau d’imprimeurs, libraires, traducteurs ou mécènes dans lequel s’inscrit cette activité éditoriale ;
  • l’étude des traductions et des adaptations françaises de Boccace, imprimées ou composées à Lyon, susceptibles d’éclairer la réception lyonnaise de Boccace et d’en
  • établir une périodisation fine (à articuler, notamment, aux grandes phases de réception généralement identifiées par la critique, d’un Boccace humaniste, sentimental et
  • « nouvelliste ») ;
  • l’analyse des témoignages d’une sociabilité littéraire lyonnaise qui, à l’image du cercle de Ridolfi ou de Maurice Scève, favorise l’édition et la promotion des œuvres de Boccace ;
  • l’étude des imitations, récritures et continuations de l’œuvre de Boccace, attribuées ou non à l’auteur de Certalde , qui offrent autant de pistes de réflexion sur l’influence exercée par cette œuvre contrastée ;
  • l’examen des éléments péritextuels – épîtres dédicatoires, prologues de traducteurs, d’éditeurs, avis aux lecteurs – qui contribuèrent à forger une figure d’auteur complexe et mouvante, réinventée au gré des éditions.

Références bibliographiques :

La Renaissance à Lyon et le livre lyonnais au XVIe siècle

  • ANDREOLI Ilaria, « Impressions italiennes : imprimeurs, auteurs et livres italiens à Lyon au XVIe siècle », Cahiers d’études italiennes [En ligne], 27 | 2018.
  • BALSAMO Jean, Les rencontres des muses : italianisme et anti-italianisme dans les lettres françaises de la fin du XVIe siècle , Genève, Slatkine, 1992.
  • BAUDRIER Henri et Jean, Bibliographie lyonnaise. Recherches sur les imprimeurs, libraires, relieurs et fondeurs de lettres de Lyon , Paris, F. de Nobele, 1964, 13 vol. [1895-1921]. BOUCHER Jacqueline, Présence italienne à Lyon à la Renaissance. Du milieu du XVe à la fin du XVIe siècle , Lyon, LUGD, 1994.
  • CLEMENT Michèle et INCARDONA Janine (dir.), L’émergence littéraire des femmes à Lyon à la Renaissance (1520-1560) , Saint-Etienne, PUSE, 2008.
  • D’AMICO Silvia et GAMBINO LONGO Susanna (dir.), Le savoir italien sous les presses lyonnaises à la Renaissance , Genève-Paris, Droz, 2017.
  • DEFAUX Gérard et COLOMBAT Bernard (dir.), Lyon et l’illustration de la langue française à la Renaissance , Lyon, ENS Editions, 2003.
  • FURNO Martine, MOUNIER Pascale et MOUREN Raphaële (dir.), De peu assez, éditions lyonnaises du XVIe siècle, Revue de l’ENSSIB , Lyon, 2014.
  • KAMMERER Elsa, Jean de Vauzelles et le creuset lyonnais (1520-1550) , Genève, Droz, 2013.
  • LASTRAIOLI Chiara, « Lyon 1567 ou de la diaspora des érudits et imprimeurs lyonnais », dans Le savoir italien sous les presses lyonnaises à la Renaissance , dir. Silva D’Amico et Susanna Gambino Longo, Genève, Droz, 2017, p. 107-122.
  • POSSENTI Antonio et MASTRANGELO Giulia (dir.), Il Rinascimento a Lione : atti del congresso internazionale, Macerata, 6-11 maggio 1985 , Roma, Edizioni dell’Ateneo, 1988.
  • RAJCHENBACH-TELLER Elise, « Mais devant tout est le Lyon marchant ». Construction littéraire d’un milieu éditorial et livres de poésie française à Lyon (1536-1551) , Genève, Droz, 2016.
  • VIRASSAMYNAÏKEN Ludmila (dir.), Lyon Renaissance. Arts et Humanisme , catalogue de l’exposition (Lyon, Musée des Beaux-Arts, 2015), Lyon-Paris, MBA-Somogy, 2015.
  • ZEMON DAVIS Natalie, « Publisher Guillaume Rouillé, businessman and humanist », dans Editing sixteenth century texts , dir. R. J. Schoeck Toronto, University of Toronto Press, 1966, p. 72-112.

Boccace en France au XVIe siècle

  • ALLASIA Clara (dir.), Il Decameron nella letteratura europea, Atti del convegno organizzato dall’Accademia delle scienze di Torino, 17-18 octobre 2005 , Roma, Edizioni di Storia e Letteratura, 2006.
  • BUZON Christine (de) et KEMP William, « Interventions lyonnaises sur un texte parisien : l’édition des Angoysses douloureuses qui procèdent d’Amours d’Hélisenne de Crenne (Denys de Harsy, vers 1539) », dans L’émergence littéraire des femmes à Lyon à la Renaissance (1520-1560) , dir. Michèle Clément et Janine Incardona, Saint-Etienne, PUSE, 2008, p. 179-196.
  • CAMPANINI Magda, L’immagine riflessa. La rifrazione dei modelli nei Comptes amoureux di Jeanne Flore. Nuova edizione riveduta e ampliata , Venezia, Supernova Edizioni, 2012.
  • CAPPELLO Sergio, « “La non finie histoire de Fiammette”. Avatars d’un dénouement incertain », dans Le dénouement romanesque du XIIe au XVIIIe siècle. Actes du VIIe colloque international de la SATOR , Orsay, Université Paris Sud, 1995, p. 39-51.
  • CASANOVA-ROBIN Hélène, GAMBINO LONGO Susanna et LA BRASCA Franck (dir.), Boccace humaniste latin , Paris, Classiques Garnier, 2017.
  • CLEMENT Michèle, « Co-élaborations à Lyon entre 1532 et 1542 : des interventions lyonnaises en réseau sur les “romans sentimentaux” ? », RHR (Réforme, Humanisme, Renaissance) , n°71, 2011, p. 35-44.
  • COOPER Richard, « Le cercle de Lucantonio Ridolfi », dans L’émergence littéraire des femmes à Lyon à la Renaissance (1520-1560) , dir. Michèle Clément et Janine Incardona, Saint-Etienne, PUSE, 2008, p. 29-50.
  • D’AMICO Silvia, « La fortuna del Filocolo in Francia nel secolo XVI », Cahier d’études italiennes, « Boccace à la Renaissance » , dir. Johannes Bartuschat, no 8, 2008, p. 195-207.
  • FERRARA Sabrina, RICCI Maria Teresa et BOILLET Elise (dir.), Boccace, entre Moyen Âge et Renaissance. Les tensions d’un écrivain , Paris, Honoré Champion, 2015.
  • GUERIN Philippe et ROBIN Anne (dir.), Boccaccio e la Francia, Boccace et la France , Firenze, Cesati Editore, 2017.
  • HAUVETTE Henri, « Les plus anciennes traductions françaises de Boccace », dans Etudes sur Boccace (1894-1916) , Torino, Bottega d’Erasmo, 1968, p. 151-294.
  • INCARDONA Janine et MOUNIER Pascale, « L’édition vénitienne d’“Urbano” et sa traduction vers 1533 : la construction d’un Boccace lyonnais », Studi francesi, n° 164, LV-2, 2011, p. 238-254.
  • INCARDONA Janine et MOUNIER Pascale (éd.), Claudine Scève, Urbain le mescongneu filz de l’empereur Federic Barberousse , Genève, Droz, 2013.
  • KEMP William, « Les éditions parisiennes et lyonnaises de la Complainte de Flammette de Boccace (1531-1541) », Studi francesi , n° 98, 1989, p. 247-264.
  • MAZZONI PERUZZI Simonetta (dir.), Boccaccio e le letterature romanze tra Medioevo e Rinascimento, Atti del Convegno internazionale Boccaccio e la Francia, Firenze- Certaldo, 19-20 maggio 2003 , Firenze, Alinea, 2006.
  • PROCACCIOLI Paolo, « Le “tre corone” a Lione. Guillaume Rouville e Lucantonio Ridolfi », dans Le savoir italien sous les presses lyonnaises à la Renaissance , Silvia D’Amico et Susanna Gambino Longo (dir.), Genève, Droz, 2017, p. 223-244.
  • REACH-NGO Anne, L’écriture éditoriale à la Renaissance. Genèse et promotion du récit sentimental français (1530-1560) , Droz, Genève, 2013.
  • SIMONE Franco, « La presenza di Dante, Petrarca e Boccaccio nel primo umanesimo lionese », Umanesimo, Rinascimento, Barocco in Francia , Milano, Mursia, 1968, p. 57-74.
  • SIMONE Franco, « L’importance historique et littéraire des premières éditions lyonnaises de Dante, Pétrarque et Boccace », dans Société française de littérature comparée, Actes du 5e colloque national de Lyon, 1962 , Paris, 1965, p. 31-43.
  • SOZZI Lionello, « Boccaccio in Francia nel Cinquecento », dans Il Boccaccio nella cultura francese. Atti del Convegno di studi "L’opera del Boccaccio nella cultura francese", Certaldo, 2-6 settembre 1968, dir. Carlo Pellegrini, Firenze, Olschki, 1971, p. 211-356. STOLF Serge, « Traductions et adaptations françaises de l’Elegia di madonna Fiammetta  », Cahier d’études italiennes, « Boccace à la Renaissance », dir. Johannes Bartuschat,
  • no 8, 2008, p. 177-194.
  • VIGNALI Stefania, « La fortune française de la Fiammetta de Boccace », Le Moyen français, vol. 66, 2010, p. 111-123.
  • VIET Nora, « Le Decameron et ses premiers traducteurs européens (1411-1620) : état des lieux d’un malentendu international », RHR (Réforme, Humanisme, Renaissance ), n° 87, 2018, p. 147-170.

Calendrier des propositions :

Merci de faire parvenir les propositions de contribution (un argumentaire de 10-20 lignes accompagné d’une brève notice biobibliographique) à Nora Viet.
Date limite de soumission : 1er octobre 2019.
Réponse aux participants : 1er novembre 2019.


Comité scientifique :
Christine de Buzon (Université de Limoges), Michèle Clément (Université Lyon II), Richard Cooper (University of Oxford), Philippe Guérin (Université Sorbonne Nouvelle – Paris III), Olivier Guerrier (Université Toulouse Jean Jaurès), Raphaële Mouren (Warburg Institute, Londres – Centre Gabriel Naudé), Nora Viet (Université Clermont- Auvergne).

Organisation :
Michèle Clément (Université de Lyon II), Raphaële Mouren (Warburg Institute, Londres – Centre Gabriel Naudé), Nora Viet (Université Clermont-Auvergne).

 
 Appel

Informations pratiques

À envoyer avant le
1er octobre 2019

Documents à télécharger