Edwige KELLER-RAHBÉ « Catherine Bernard, une “rivale très dangereuse” pour les “beaux esprits” de son temps »

Un nouveau cycle de conférences et lectures met en lumière des autrices oubliées de l’histoire littéraire, de l’époque classique au XXe siècle.

La séance inaugurale est consacrée à Catherine Bernard (v. 1663-1712), première dramaturge féminine à avoir donné deux tragédies à la Comédie-Française.
Par Edwige KELLER-RAHBÉ, maîtresse de conférences, co-directrice du Groupe Renaissance & Âge Classique, université Lumière-Lyon 2

Le 8 avril 1680 paraît à Paris, chez Jean Ribou, un roman historique en trois tomes intitulé Frédéric de Sicile. Ce « coup d’essai » marque l’entrée sur la scène littéraire d’une « fille de dix-sept à dix-huit ans » – Mademoiselle Bernard, protestante convertie de Rouen, dont la carrière va durer jusqu’à la fin du XVIIe siècle. Edwige Keller-Rahbé, spécialiste de littérature française du XVIIe siècle, propose de partir à la découverte de cette écrivaine à l’auctorialité souvent malmenée par l’histoire littéraire.


Dans le cadre du cycle de conférences et lectures « Autrices oubliées de l’histoire littéraire » Bibliothèque nationale de France

 

Informations pratiques

Diffusion en ligne

Diffusé sur BnF
et sur la chaîne Youtube BnF