Héloïse LECOMTE « Tombeaux ouverts : la poétique du deuil intime dans la fiction britannique et irlandaise contemporaine »

Le jury est composé de :
Mme Catherine BERNARD, Professeure, Université de Paris. Rapporteure.
Mme Sylvie MIKOWSKI, Professeure, Université de Reims Champagne-Ardennes. Rapporteure.
M. Jean-Michel GANTEAU, Professeur, Université Montpellier 3 – Paul Valéry.
M. Georges LETISSIER, Professeur Émérite, Université de Nantes.
Mme Vanessa GUIGNERY, Professeure, ENS de Lyon. Directrice de thèse.

Résumé :
Désignant à la fois un état émotionnel et un processus temporel, le deuil caractérise le déchirement et la blessure de la perte autant qu’il problématise la perspective d’une guérison. Si en littérature, l’incarnation de la douleur et des réminiscences endeuillées se décline traditionnellement sous une forme poétique ou (auto)biographique, la fiction semble constituer un espace de croisements entre l’élégie et les mémoires de deuil. Afin d’identifier la spécificité de l’écriture fictionnelle et du genre romanesque au cœur de ces entrelacs génériques, cette thèse envisage le langage du deuil dans le roman contemporain comme une poétique de l’émotion intime, qui redéfinit l’expression du lyrisme élégiaque et la possible mise en mouvement du deuil. L’analyse de la blessure métaphorique de la perte, à la fois marque de rupture et de relation à autrui, entre en dialogue avec les champs théoriques de la vulnérabilité et du trauma. Cette exploration des représentations fictionnelles du deuil s’appuie sur un corpus composé de quatre ouvrages britanniques et deux romans irlandais, publiés entre 1987 et 2012 : The Child in Time (Ian McEwan, 1987), The Photograph (Penelope Lively, 2003), The Sea (John Banville, 2005), The Gathering (Anne Enright, 2007), Wish You Were Here (Graham Swift, 2011), et Artful (Ali Smith, 2012). L’étude de ces récits de deuil contemporains s’articule autour de la métaphore du tombeau ouvert, alliant les figures de la composition poétique ou musicale et du monument funéraire, pour analyser le processus de deuil, mais aussi la mise en mémoire des défunts. Entre l’horizon consolateur de l’élégie traditionnelle et l’anti-élégie mélancolique, le tombeau ouvert vient tracer une voie médiane, qui interroge la possibilité, la portée éthique et la temporalité d’une guérison de l’endeuillé.

Mots-clés : deuil, intime, roman, élégie, tombeau, Ian McEwan, Penelope Lively, John Banville, Anne Enright, Graham Swift, Ali Smith

 
 Soutenance

Informations pratiques

Lyon 7e

ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
Site Buisson
Salle D8-001

Dates à venir

Dates passées

 
Soutenance : Pascale MOUNIER « Expérimentations romanesques de la Renaissance » (HDR)

 
Soutenance : Yves GARDES « Paradoxes de la poétique chez Ralph Waldo Emerson »

 
Soutenance : Pauline CLOCHEC « Marx jeune hégélien - 1841-1846 »

 
Soutenance : Yuanfan HUANG « Conceptual tuning : a philosophical method »

 
Soutenance : Sylvia GIOCANTI « Scepticisme et philosophie » (HDR)

 
Soutenance : Livia SEGURADO « Popular Shakespeare : Brazilian Reappropriations »

 
Soutenance : Eric MARQUER, « Les conditions du lien civil » (HDR)

 
Soutenance : Marine PICON, "Normes et objets du savoir dans les premiers essais leibniziens"