Séminaire "Ecclésiologie : éléments pour l’histoire d’une discipline (XVIIIe-XXe s.)
Érudition, sciences sociales, théories institutionnelles"

IV. Ecclésiologie et tropisme grec : au miroir des origines ?

Héritière de la langue du Nouveau Testament, de la plus importante communauté orientale, et d’une structure survivante de l’Empire, l’Église grecque peut se prévaloir d’un rapport tout particulier à la Tradition et à la géographie où se sont élaborés les fondements dogmatiques de la chrétienté. Elle a aussi fait l’expérience de la minorité avec la domination ottomane de son Siège patriarcal, avant de proclamer son autocéphalie en 1833, période clef pendant laquelle est actif le moine athonite Jacques de Néa Skété. Dans cette deuxième journée consacrée aux ecclésiologies orientales, le domaine grec est exploré du point de vue de la dialectique entre
ces origines diversifiées, ses relations politiques, et la conscience de soi développée au sein d’une expression ecclésiologique qui a pu largement dépasser le cadre local, comme en témoigne l’œuvre de Jean Zizioulas. Consulter le PDF ci-joint pour le programme détaillé de la journée.

 
 Séminaire

Informations pratiques

Paris, EHESS, bâtiment France, salle Jean - Pierre Vernant

190 - 198 avenue de France, 13 e arrdt.

Documents à télécharger

Dates passées

  Séminaire
III. Ce que le littéraire fait à l’Église