Jan DVORAK « Les emplois adnominaux des démonstratifs tchèque et français dans la langue orale informelle. Étude de sémantique référentielle contrastive »

Thèse de doctorat réalisée en codirection entre l’ENS de Lyon et l’Université Charles de Prague.

Le jury est composé de :
Céline GUILLOT (directrice de thèse, l’ENS de Lyon),
Olga NÁDVORNÍKOVÁ (co-directrice de thèse, l’Université Charles de Prague),
Anne CARLIER (rapporteur, Sorbonne Université),
Ondřej PEŠEK (rapporteur, Université de Bohême du Sud),
Denis CREISSELS (Université Lumière-Lyon II, président du jury)
et Dejan STOSIC (Université Toulouse Jean Jaurès).

RÉSUMÉ : (English below)

La thèse a pour objectif de comparer les usages du démonstratif défini en emploi adnominal dans les langues tchèque et française, plus précisément dans leur registre parlé informel (le plus sujet au changement et à l’innovation). Pour ce faire, je m’appuie sur des données de corpus composées essentiellement de conversations. Ces données sont annotées et exploitées dans le logiciel textométrique TXM, développé par le groupe de recherche CACTUS à l’École normale supérieure de Lyon. Outre une comparaison statistique de la fréquence du démonstratif adnominal dans les deux langues, le travail opte, avant tout, pour une approche sémantico-référentielle articulée autour de quatre axes : (i) le fonctionnement du démonstratif adnominal des deux langues au sein des différents régimes d’indexicalité (emplois exophoriques et endophoriques), (ii) les singularités des emplois « émotionnels » du démonstratif – ceux où le démonstratif ne participe pas directement à l’identification d’un référent sémantiquement unique (Löbner, 1985 et 2011), mais véhicule un effet sémantico-pragmatique ressortissant à la subjectivité du locuteur (cf. Adamec, 1983 ; Kleiber, 1991 ; Jonasson 1994) –, (iii) la grammaticalisation en cours du démonstratif tchèque TEN, neutre eu égard à l’expression de la distance du référent et en perte de sémantique déictique (cf. Adamec 1983 ; Berger 1993 ; Mathesius 1926 ; Meyerstein 1972 ; Orlandini 1981 ; Vey 1946 ; Zíková 2017), ainsi que, dans une moindre mesure, (iv) le cumul, en tchèque, de plusieurs mots fonctionnels (Abney, 1987), dont le démonstratif, au sein d’un même complexe nominal. C’est à la question de la grammaticalisation de TEN en article défini qu’une attention toute particulière est accordée. Pour examiner cette question, je m’en réfère, avant tout, au cadre de la théorie appelée « Concept Types and Determination Theory » et développée par Löbner (1985 et 2011). L’ensemble des analyses s’inscrivent dans une approche contrastive, sous-tendue par des interrogations qui relèvent de la typologie linguistique.

Mots-clés : démonstratif adnominal défini, tchèque, français, grammaticalisation, linguistique de corpus, linguistique contrastive, sémantique référentielle, indexicalité, définitude, article défini

“The Adnominal Uses of the Czech and the French Demonstrative in Informal Spoken Language. A Study in Contrastive Referential Semantics”

ABSTRACT

The objective of this dissertation is to compare the usages of the definite demonstrative in the adnominal position in Czech and in French, more particularly in their informal spoken register (the one most prone to change and innovation). In order to do so, I rely on corpus data consisting mostly of informal spoken exchanges (conversations). The data is annotated and analysed in TXM, a textometric software developed by the CACTUS research group at the École normale supérieure de Lyon. In addition to a statistical account of the frequency of the adnominal demonstrative in both languages, the dissertation opts, first and foremost, for a semantic-referential approach, centred around fours axes : (i) the functioning of the adnominal demonstrative of both languages within the domains of deixis (exophoric and endophoric), (ii) the particularities of “emotional” uses – those where the demonstrative does not take part directly in the identification of a semantically unique referent (Löbner, 1985 and 2011), but produces a semantic-pragmatic effect falling within the speaker’s subjectivity (cf. Adamec, 1983 ; Kleiber, 1991 ; Jonasson 1994) –, (iii) the ongoing grammaticalization of the Czech demonstrative TEN, neutral as regards the expression of distance of the referent and undergoing a process of weakening of its deictic semantics (cf. Adamec 1983 ; Berger 1993 ; Mathesius 1926 ; Meyerstein 1972 ; Orlandini 1981 ; Vey 1946 ; Zíková 2017), and, to a more limited extent, (iv) the accumulation of several functional words (Abney, 1987), including the demonstrative, within the same noun complex in Czech. It is the issue of the grammaticalization of TEN into a definite article which is paid particular attention in this work. In addressing this issue, I majorly base my analyses upon the theoretical framework of the “Concept Types and Determination Theory”, developed by Löbner (1985 and 2011). In general, the analyses presented in this work are couched within a comparative approach and underlined by questionings related to linguistic typology.

Keywords : definite adnominal demonstrative, Czech, French, grammaticalization, corpus linguistics, contrastive linguistics, referential semantics, deixis, definiteness, definite article

 
 Soutenance

Informations pratiques

Lyon 7e

Amphithéâtre Descartes
ENS de Lyon, site Descartes

Dates à venir

Dates passées

 
Soutenance : Pascale MOUNIER « Expérimentations romanesques de la Renaissance » (HDR)

 
Soutenance : Yves GARDES « Paradoxes de la poétique chez Ralph Waldo Emerson »

 
Soutenance : Pauline CLOCHEC « Marx jeune hégélien - 1841-1846 »

 
Soutenance : Yuanfan HUANG « Conceptual tuning : a philosophical method »

 
Soutenance : Sylvia GIOCANTI « Scepticisme et philosophie » (HDR)

 
Soutenance : Livia SEGURADO « Popular Shakespeare : Brazilian Reappropriations »

 
Soutenance : Eric MARQUER, « Les conditions du lien civil » (HDR)

 
Soutenance : Marine PICON, "Normes et objets du savoir dans les premiers essais leibniziens"