Justine MANGEANT « Dans l’atelier du dramaturge : Voltaire à l’œuvre. Écriture du spectacle et dramaturgie politique dans les tragédies de Voltaire »

Le jury est composé de :
Renaud BRET-VITOZ, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne
Olivier FERRET, Professeur à l’Université Lumière – Lyon 2
François JACOB, Professeur à l’Université Jean Moulin – Lyon 3
Laurence MACÉ, Maîtresse de conférences à l’Université de Rouen
Roxane MARTIN, Professeure à l’Université de Lorraine
Catherine VOLPILHAC-AUGER, Professeure à l’École normale supérieure de Lyon, directrice de thèse

RÉSUMÉ :

Comment porter à la scène les combats des Lumières ? Les tragédies de Voltaire composées pour le Théâtre-Français se trouvent en effet soumises à des contraintes institutionnelles et génériques qui limitent la possibilité d’exprimer sur scène une pensée subversive ou des propos polémiques. Quels sont alors les biais par lesquels s’écrit un théâtre politique au XVIIIe siècle ?
C’est ainsi à l’atelier du dramaturge que cette étude s’intéresse, dans une démarche à la fois génétique et dramaturgique, qui s’appuie sur une plongée dans les archives du théâtre de Voltaire afin d’observer le travail d’écriture pour la scène et de documenter la création théâtrale dans sa dimension collaborative. L’entrée par les archives permet de révéler le rôle de la censure, à la fois institutionnelle et générique, tandis que la méthode génétique offre l’occasion de porter un regard nouveau sur la façon dont Voltaire compose ses pièces à partir d’une critique des sources historiques et dramatiques, au service d’un renouveau tragique. Se dessinent ainsi les contours d’une œuvre de combat qui exploite les contraintes propres au genre de la tragédie pour proposer au public une expérience esthétique et philosophique.
Au croisement de l’analyse génétique, de la dramaturgie classique, de l’étude des dispositifs scéniques, mais aussi de l’histoire des idées, j’examine comment s’élabore une écriture du spectacle qui met en œuvre de grands effets visuels tout en ménageant des effets de distance qui problématisent la fiction tragique. Jeux de scènes, scénographie et figuration participent d’une dramaturgie critique où la philosophie se trouve ainsi « mise en action », portée sur scène dans une perspective moins didactique que conflictuelle. Le théâtre n’est ainsi pas le lieu d’un exposé doctrinal, mais un espace en tension, où l’artifice se montre pour ce qu’il est, afin d’inviter le public à un nécessaire recul critique sur les effets du spectacle qu’il soit théâtral, religieux ou politique.
L’atelier du dramaturge est donc aussi un laboratoire des idées philosophiques de Voltaire, qu’il développe sur un mode moins ouvertement polémique que dans ses écrits en prose, mais dont la force repose sur une expérience sensible, qui ne devrait pas manquer d’intéresser la scène contemporaine.

Mots clés : Voltaire, tragédie, dramaturgie, Lumières, théâtre politique, spectacle, philosophie, manuscrits, génétique théâtrale

 
 Soutenance

Informations pratiques

Lyon 7e

ENS de Lyon
15 parvis Descartes
Salle D2-034

Dates à venir

Dates passées

 
Soutenance : Quentin BIASIOLO « L’amour à l’épreuve du temps »

 
Soutenance : Pascale MOUNIER « Expérimentations romanesques de la Renaissance » (HDR)

 
Soutenance : Yves GARDES « Paradoxes de la poétique chez Ralph Waldo Emerson »

 
Soutenance : Pauline CLOCHEC « Marx jeune hégélien - 1841-1846 »

 
Soutenance : Yuanfan HUANG « Conceptual tuning : a philosophical method »

 
Soutenance : Sylvia GIOCANTI « Scepticisme et philosophie » (HDR)

 
Soutenance : Livia SEGURADO « Popular Shakespeare : Brazilian Reappropriations »

 
Soutenance : Eric MARQUER, « Les conditions du lien civil » (HDR)

 
Soutenance : Marine PICON, "Normes et objets du savoir dans les premiers essais leibniziens"