Paroles plébéiennes au moment 1800


Organisé par Stéphanie Genand, Université de Rouen – CEREDI
Jean-Marie Roulin, Université Jean Monnet – UMR IHRIM

La cinquième séance du séminaire « 1800 » sera l’occasion d’analyser les mutations esthétiques et sociologiques de la littérature des années 1780-1830 : comment l’émergence d’autres tribunes et de nouvelles éloquences contribue-t-elle à la refonte de l’énonciation, de la parole et du concept même de personnage ? Deux registres seront plus précisément analysés dans cette perspective : le théâtre d’abord, grâce à Renaud Bret-Vitoz, professeur de littérature française du XVIIIe siècle à Sorbonne Université et auteur de L’Éveil du héros plébéien (1760-1794) (Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2019). Et le pamphlet, auquel Laetitia Saintes, docteure de l’Université catholique de Louvain, vient de consacrer sa thèse soutenue le 28 août dernier sous la direction de Damien Zanone et intitulée « Une manière de dire ‘je’ : paroles pamphlétaires dans le premier XIXe siècle ».


Ce séminaire se veut une fédération active de chercheurs, d’enseignants et de doctorants travaillant sur la période 1780-1830. La périodisation de l’histoire littéraire française et les contraintes institutionnelles ont constitué ces cinquante années en un point aveugle. Il s’agira d’appréhender ce moment capital de la vie littéraire non comme une transition entre déclin des Lumières et invention du romantisme, mais comme des années dynamiques et fécondes, tumultueuses jusqu’à la confusion, et fertiles de ce tumulte même.

Le groupe « 1800 » se réunirait deux fois par an, dans un premier temps autour des deux grands axes qui vont structurer nos réflexions, sans être bien entendu exclusives de toutes les autres initiatives scientifiques qui naîtront au fil de nos rencontres :

-  Une nouvelle histoire littéraire de la France entre 1784 et 1830, dirigée par Jean-Marie Roulin.
-  Une histoire de la folie à l’âge moderne, dirigée par Stéphanie Genand.

Lieu d’échange et de réflexion, chaque séminaire donnera la parole autant aux enseignants- chercheurs qu’aux doctorants ; non pas pour présenter des communications abouties, comme dans un colloque, mais des démarches, des questionnements, des états des lieux critiques susceptibles de nourrir le débat et d’ouvrir des perspectives nouvelles. Il sera aussi l’occasion de présenter des éditions en cours, de nouveaux travaux ou des thèses. Il donnera enfin lieu à la création d’un « Carnet de recherche » sur hypotheses.org, afin de faire vivre nos réflexions sur ces questions au-delà des séances effectives qui nous réuniront. Il est donc ouvert à toutes celles et ceux qui souhaitent y participer, à toutes les propositions et initiatives.

Carnet de recherche en ligne : https://1800.hypotheses.org/

 
 Séminaire

Informations pratiques

Dijon

MSH de Dijon
Université de Bourgogne
6, esplanade Érasme
(Amphithéâtre)

Documents à télécharger