Pensée, histoire et projections du religieux autour de 1800


Organisé par Stéphanie Genand, Université de Rouen – CEREDI
Jean-Marie Roulin, Université Jean Monnet – UMR IHRIM

Séance 7

1800 et ses parages, c’est aussi l’époque d’une reconfiguration du religieux dans les perspectives anthropologique, sociale et politique. Entre la réhabilitation de la symbolique et du rite opérée par Chateaubriand et l’articulation entre liberté et religion dans la République pensée à Coppet, il y a aussi l’héritage de l’histoire, de la théologie, de l’herméneutique et de la science de l’homme telles qu’elles ont été redéfinies (ou définies pour cette dernière) au temps des Lumières. La religion, les religions, leurs sources, leur développement, leur légitimité sont devenus objet d’études, enjeu politique et matière de projections littéraires. Ce n’est plus tant un prérequis donné, accepté, subi ou refusé, mais une composante fondamentale du sujet humain appelée désormais le sentiment religieux dont il s’agit de tenir compte lorsque doivent être repensés les principes du vivre ensemble.
Au programme de la journée s’inscrit une série d’approches visant à montrer à la fois la richesse, la complexité et la résonance plurielle de cette question, entre histoire, philosophie et représentations.


Ce séminaire se veut une fédération active de chercheurs, d’enseignants et de doctorants travaillant sur la période 1780-1830. La périodisation de l’histoire littéraire française et les contraintes institutionnelles ont constitué ces cinquante années en un point aveugle. Il s’agira d’appréhender ce moment capital de la vie littéraire non comme une transition entre déclin des Lumières et invention du romantisme, mais comme des années dynamiques et fécondes, tumultueuses jusqu’à la confusion, et fertiles de ce tumulte même.

Le groupe « 1800 » se réunirait deux fois par an, dans un premier temps autour des deux grands axes qui vont structurer nos réflexions, sans être bien entendu exclusives de toutes les autres initiatives scientifiques qui naîtront au fil de nos rencontres :

-  Une nouvelle histoire littéraire de la France entre 1784 et 1830, dirigée par Jean-Marie Roulin.
-  Une histoire de la folie à l’âge moderne, dirigée par Stéphanie Genand.

Lieu d’échange et de réflexion, chaque séminaire donnera la parole autant aux enseignants- chercheurs qu’aux doctorants ; non pas pour présenter des communications abouties, comme dans un colloque, mais des démarches, des questionnements, des états des lieux critiques susceptibles de nourrir le débat et d’ouvrir des perspectives nouvelles. Il sera aussi l’occasion de présenter des éditions en cours, de nouveaux travaux ou des thèses. Il donnera enfin lieu à la création d’un « Carnet de recherche » sur hypotheses.org, afin de faire vivre nos réflexions sur ces questions au-delà des séances effectives qui nous réuniront. Il est donc ouvert à toutes celles et ceux qui souhaitent y participer, à toutes les propositions et initiatives.

Carnet de recherche en ligne : https://1800.hypotheses.org/

 
 Séminaire

Informations pratiques

Lausanne

Université de Lausanne
Bâtiment Anthropole
Salle 3150
CH -1015 Lausanne

SÉANCE COMODALE
Inscription obligatoire
auprès de
Francois ROSSET
Lien de connexion ZOOM

Documents à télécharger

Dates passées

 
Séminaire : L’évidence au moment 1800

 
Séminaire : Pensée, histoire et projections du religieux autour de 1800