Quels anti-vitalismes ?

Journée 4
Le caractère parfois insaisissable du terme de vitalisme lorsqu’il migre d’une époque à une autre apparaît corrélatif du fait que les positions qui se déterminent comme ses « opposées » sont diverses : mécanisme, matérialisme, physicalisme, nominalisme ; il faut aussi envisager les rapports à l’animisme, qui peut être soit exclu ou inclus dans le vitalisme lui-même selon l’extension du concept. L’objectif est de se demander quelles sont les intersections respectives de ces différentes oppositions : qu’est- ce que le débat « vitalisme vs. X » garde de commun avec le débat « vitalisme vs. Y »...? Qu’est-ce qui rend logiques les glissements observés d’une époque à l’autre ? Qu’est-ce qui se trouve éventuellement occulté ?

Programme

9h-12h30
Raphaële Andrault (CNRS, IHRIM UMR 5317)
Vitalisme ou anti-vitalismes ? La cristallisation des principes de vie au tournant des Lumières.
Cécilia Bognon (Paris 4 ; IHPST/Paris 1)
La nutrition : processus vital ou chimique ? Nutrition, chimie organique et lois d’organisation vitale au 19e siècle
Matteo Mossio (CNRS, IHPST/Paris1)
L’anti-vitalisme et le rôle de la théorisation dans la biologie contemporaine

14h30- 17h00

Caterina Zanfi (Humboldt Stiftung/Bergische Universität Wuppertal)
Le social est au fond du vital . La réponse de Bergson au débat sur la sociologie biologique
Olivier Agard (Université Paris 4)
La critique de la Lebensphilosophie au début des années 1920 : Rickert et Plessner


L’UMR 8547 Pays Germaniques, l’UMR 5317 IHRIM et le PHIER de Clermont-Ferrand organisent conjointement une manifestation de type « colloque tournant » ou mise en réseau de quatre journées d’études individualisées thématiquement.

Comment l’« étiquette » « vitalisme » fonctionne-t-elle dans des contextes historiques entièrement différents, dotés de paradigmes métaphysiques et épistémologiques tout aussi différents et même parfois inconciliables ? Qu’est-ce qui la fait « résister » malgré cela ? Etant donné que le terme de vitalisme, quoique créé à l’époque moderne, a été exporté depuis en direction de l’Antiquité (Aristote, Hippocrate), nous réunirons des intervenants aussi bien pour cette période que pour celle de la Renaissance, de la période moderne, puis contemporaine avec le néo-vitalisme. Les thématiques directrices sont transversales – de façon que chacune des journées fasse dialoguer entre elles les différentes époques.
http://www.transfers.ens.fr/les-vitalismeshistoire-d-une-equivoque
Organisation et contact :
Charlotte Morel, CNRS, UMR 8547
Alain Petit, Université Clermont Auvergne, PHIER

 
 Journée d’étude

Informations pratiques

Paris

École normale supérieure,
29 rue d’Ulm, salle 235 A

Documents à télécharger

Documents à télécharger

Dates passées

  Journée d’étude
Quels anti-vitalismes ?


  Journée d’étude
Vitalisme et sciences de l’esprit


  Journée d’étude
Vitalisme et pathologie


  Journée d’étude
Réappropriations vitalistes