Sara Watson, « De Milton à Emerson : trajectoires du dissent de l’époque coloniale à la période antebellum, 1640-1860 »

John Milton, par son œuvre polémique en prose, a exercé une influence importante d’abord sur les colonies américaines, et ensuite aux Etats-Unis. C’est autour de l’interprétation de son statut de Dissenter que se met en place la construction d’une figure d’identification qui traverse les époques, pendant la Révolution et la campagne abolitionniste notamment. Cette thèse cherche à identifier les mécanismes et les moments fondamentaux de cette transmission culturelle, à travers le parcours de plusieurs auteurs américains : le Quaker John Woolman, l’abolitionniste William Garrison, et le Transcendantaliste Ralph Waldo Emerson. On analysera comment l’évolution de la définition du dissent a permis à l’œuvre de Milton d’accompagner différents mouvements intellectuels américains. On verra comment, à partir de racines anglaises, les problématiques soulevées par Milton dans les années 1640 à 1660, ont pu frapper ses lecteurs transatlantiques comme étant pertinentes pour leur époque, et comment l’œuvre en prose de Milton a pu participer à la définition de la désobéissance civile.

Le jury sera composé de :
Nathalie Caron (Université Paris Sorbonne)
Anne Dunan-Page (Université d’Aix-Marseille)
Lauric Henneton (Université Versailles-Saint Quentin)
Mark Niemeyer (Université de Bourgogne)
François Specq, directeur de la thèse (ENS de Lyon)

 
 Soutenance

Informations pratiques

Lyon 7

ENS Lyon
15 parvis René Descartes
Salle F 104

Dates à venir

Dates passées

  Soutenance
Marine Picon, "Normes et objets du savoir dans les premiers essais leibniziens"


  Soutenance
Eric Marquer, « Les conditions du lien civil » (HDR)


  Soutenance
Sylvia Giocanti « Scepticisme et philosophie » (HDR)