Médaille de bronze du CNRS pour Raphaële Andrault

Raphaële Andrault, (IHRIM, CNRS), enseignant-chercheur à ENS de Lyon, a récemment reçu le prix Médaille de bronze du CNRS.

Raphaële Andrault travaille sur les représentations du corps à l’époque moderne. Croisant les ressources de la philosophie et de l’histoire de la médecine, elle étudie ce qu’on appelle le problème corps-esprit : comment a-t-on compris le rapport entre le cerveau et la pensée au fil de l’histoire ? Comment a-t-on expliqué le lien entre personnalité morale et état de santé ? Elle s’intéresse aujourd’hui à la notion de douleur corporelle à l’âge classique. Agrégée de philosophie, cette ancienne élève de l’ENS Lettres et Sciences humaines y a soutenu en 2010 un doctorat sur Spinoza et Leibniz. Elle a été lauréate d’une bourse de la Fondation Thiers - Institut de France. Après deux années post-doctorales au sein du LabEX COMOD (Université de Lyon), elle a été recrutée au CNRS en 2014 et intégrée à l’IHRIM. Elle a notamment édité et commenté Le discours sur l’anatomie du cerveau de Niels Stensen (Classiques-Garnier, 2009), publié l’ouvrage La raison des corps. Mécanisme et sciences médicales (Vrin, 2016) et co-dirigé une anthologie sur la naissance de l’anthropologie médicale (Médecine et philosophie de la nature humaine, Classiques-Garnier 2014).