Approches historiques et philosophiques des savoirs anthropologiques en psychiatrie, France et Allemagne – XIX-XXIe siècle

Dans le cadre de la formation-recherche CIERA 2018
Approches historiques et philosophiques des savoirs anthropologiques en psychiatrie, France et Allemagne – XIX-XXIe siècle
Master Class

Organisé par :
Delphine Antoine-Mahut, Elisabetta Basso, Cornelius Borck, Emmanuel Delille, Samuel Lézé et Christina Schües.
Coopération :
CAPHÉS (UMS 3610, ENS Paris), Institut für Medizingeschichte und Wissenschaftsforschung (Universität zu Lübeck) et IHRIM (UMR 5317, ENS de Lyon)

Argument

Cet atelier se situe dans le cadre du projet de recherche « Approches historiques et philosophiques des savoirs anthropologiques en psychiatrie », développé au sein du réseau franco-allemand CIERA en 2018. L’objectif visé est d’engager une discussion entre étudiants et chercheurs autour de leurs travaux respectifs en croisant des perspectives française et allemande.
Depuis sa fondation au XVIIIe siècle, à l’intersection de la philosophie, la théologie, l’histoire et les sciences empiriques telles que la biologie et les savoirs médicaux, l’anthropologie a un statut controversé dans l’histoire des sciences. Souvent négligée à l’âge classique par une philosophie vouée à la recherche des fondements universels de la connaissance, l’anthropologie a été revalorisée au tournant du XIXe siècle, par les divers courants de la Lebensphilosophie en Allemagne, mais aussi de manière générale en tant qu’anthropologie physique, très investie par les médecins. Il faut attendre le XXe siècle pour que les méthodes des sciences sociales s’imposent sous la forme d’une anthropologie sociale et culturelle. Plus récemment encore, des disciplines comme l’anthropologie médicale et l’ethnopsychiatrie ont pris leur envol en se réappropriant l’approche ethnographique et culturelle dans le champ de la santé, en même temps que l’interdisciplinarité est de plus en plus invoquée dans les projets de recherche internationaux pour analyser la nature de la maladie, du handicap, de la souffrance et du soin –, en suscitant de nouvelles controverses.
Plus précisément, l’atelier que nous proposons a pour but d’interroger, à partir des travaux d’étudiants et de jeunes chercheurs, le lien entre réflexion épistémologique sur la médecine et historicité des pratiques qui l’ont construite. Cette initiative est ouverte à tous les mastérants et doctorants qui souhaitent exposer leur recherche et bénéficier de l’encadrement méthodologique de chercheurs confirmés, sur inscription préalable. De courtes présentations seront suivies de discussions en français, allemand et anglais. Une place particulière sera accordée aux savoirs anthropologiques mobilisés en santé mentale.

Renseignements :
Elisabetta Basso
Emmanuel Delille

Documents à télécharger

Dates passées

  Journée d’étude
Médecine et philosophie XIX-XXIe siècle


s>