Edwige KELLER-RAHBÉ « Catherine Bernard, une “rivale très dangereuse” pour les “beaux esprits” de son temps »

Dans le cadre du cycle de conférences et lectures « Autrices oubliées de l’histoire littéraire » Bibliothèque nationale de France