« L’amour à l’épreuve du temps »

Pour en savoir plus

Colloque interdisciplinaire

Dès qu’il naît, le sentiment amoureux semble s’accompagner d’un désir de durer pour toujours, et de l’intime croyance dans le fait qu’il durera. Parfois, cette croyance s’appuie sur l’énigmatique oubli de ce que cet amour, il y a encore quelques instants, n’avait pas d’existence.

Pourtant, en dépit de sa prétention à l’éternité, l’amour rencontre, bien souvent, un très grand nombre d’obstacles à son maintien. Car le temps, s’il fait que nous devenons ce que nous sommes, fait aussi que nous changeons, et que nos sentiments aussi bien que ceux que l’on nous porte peuvent, en conséquence, changer eux aussi. Comment l’amour pourrait-il donc résister au passage du temps ? Et que signifierait alors aimer dans le temps long ?

Enfin, le problème de l’amour à l’épreuve du temps ne se limite pas au seul maintien de la relation elle-même. Car, quand celle-ci prend fin, faut-il, pour cela, en conclure que c’en est fait aussitôt de l’amour, et que toutes ses traces seront définitivement enfouies ? Que reste-t-il en nous de l’amour lorsque l’amour, apparemment, n’est plus ?

Dates à venir

  Colloque
« L’amour à l’épreuve du temps »