Le cartésianisme

Quand on lit Descartes, on craint souvent d’être trompé. D’abord parce que chaque idée développée dans le corpus cartésien engage un dialogue avec la pensée scolastique. Ensuite parce que chacune a d’autre part été systématisée par les suivants, philosophes cartésiens soucieux d’enseigner clairement et distinctement la nouvelle philosophie, jetant sur ses sources une ombre dont l’opacité s’est faite croissante.

Un illustre commentateur faisait à ce sujet la remarque suivante : si le philosophe de La Haye craignait explicitement d’être mal compris de ses contemporains « pénétrés de l’esprit de l’École », il risquait plus encore de n’être compris de personne au fil du temps.

Fort heureusement, l’objectif de cette journée d’étude sur le cartésianisme n’est pas d’enseigner la bonne doctrine cartésienne, ni de dénoncer les mauvaises, mais de soulever les bonnes questions, celles qui obligent à lire et à relire les textes.

Co-organisateurs :
Vincent Darveau-St-Pierre
Christian Leduc

Documents à télécharger

Dates passées

  Journée d’étude
Le cartésianisme