Maurice Scève Le poète en quête d’un langage

Colloque international organisé par Vân Dung Le Flanchec (Paris-Sorbonne), Michèle Clément (Lyon 2), Anne-Pascale Pouey-Mounou (Paris-Sorbonne)
Entrée gratuite
Inscription obligatoire avant le 7 octobre 2016 :
therese.leflanchec chez wanadoo.fr

Réputée difficile, et toujours rebelle à l’interprétation malgré les considérables avancées de la critique, l’œuvre de Scève fascine par l’absolue singularité de son langage. L’auteur lui-même, reconnu pour son rôle pionnier dans la poésie du XVI e siècle, ne s’est guère soucié d’expliciter son projet poétique : ce n’est pas par des écrits théoriques qu’il a participé aux débats littéraires de son temps, mais par ses créations elles-mêmes, qui surprennent, intriguent, interrogent et retiennent.
Ce colloque se centre sur son travail de la forme – de toutes les formes – en quête d’un langage, à travers une pluralité d’approches. Il rassemble ceux qui souhaitent saisir dans son dynamisme la recherche scévienne d’un langage poétique, des signes donnés par les divers codes ‒ verbaux, iconiques, ceux de la culture commune, ceux des langues qu’il maîtrisait, ceux des philosophes et ceux des théologiens dont il se nourrissait et qu’il méditait… ‒ à leur nouvelle réorganisation par le poète en réseaux signifiants : avec l’espoir d’expliciter, au moins en partie, ce que Scève lui-même n’a jamais formulé, sa poétique.

Documents à télécharger