Non nova, sed nove scribere. Étudier la présence non revendiquée de structures textuelles issues de la littérature antique dans la littérature française (du Moyen Âge à nos jours)

Organisation : Cassandre HEYRAUD (Lyon 3), Quentin ROCA (Lyon 3)

Cassandre HEYRAUD (Lyon 3), agrégée de grammaire, doctorante contractuelle actuellement en D2, sous la direction d’Olivier Leplatre. Titre de la thèse : « L’héritage des romans latins et grecs dans les histoires comiques : contribution à l’élaboration d’une poétique de l’hybridité romanesque en France au XVIIe siècle ».
Quentin ROCA (Lyon 3), agrégé de lettres classiques, doctorant contractuel actuellement en année de césure, sous la direction d’Isabelle Garnier et la codirection d’Yves Krumenacker. Titre de la thèse : « Calvin et les Réformateurs francophones, lecteurs hétérodoxes des Pères de l’Église : appropriation littéraire du corpus patristique par les Protestants au XVIe siècle ».