Cahiers George Sand n° 39, 2017
Public/Privé. Du fauteuil à la scène médiatique

Olivier BARA et Marie-Ève THÉRENTY (dir.)

Association Les Amis de George Sand
juin 2017, n° 39, 244 p.
ISSN 2275-1939

George Sand, en tant que femme et romancière, est soumise très tôt à la rumeur. Elle doit apprendre à contrôler son image publique. Gommant tout ce qui pourrait nuire à sa réputation, elle travaille de près les postures comme l’ethos qu’elle affiche. Sans renoncer à créer une littérature intérieure qui touche à l’intime, elle trace la frontière subtile et mobile qui sépare public et privé. Dans ces nouveaux Cahiers George Sand, de jeunes chercheurs confrontent leurs travaux consacrés à deux versants de l’œuvre sandienne, distincts mais convergents dans leurs enjeux : le théâtre privé de Nohant et les textes de presse. Dans cette partie marginale, encore peu connue de l’œuvre, le problème du rapport entre public et privé se pose avec acuité. Le théâtre dit « de société » relève moins de la stricte sphère privée que d’un espace semi-public qu’il contribue à engendrer. La presse est à la fois un outil de contrôle de l’image publique et un support de l’écriture intime. Du fauteuil à la scène médiatique se dévoile la relation complexe entretenue par George Sand avec sa célébrité et son statut de « femme publique ».

Voir en ligne : Site de l’association