L’art avant l’art

Le paradigme préhistorique

Audrey RIEBER (dir.)

coll. « Tohu-bohu »
Lyon, ENS éditions
3 mai 2022, 238 p.
ISBN 9791036205040
e-ISBN 9791036205064
DOI 10.4000/books.enseditions.40936

Les peintures, gravures, sculptures et objets mobiliers découverts, en particulier depuis Altamira, célèbre grotte ornée d’Espagne et véritable chef-d’œuvre de l’art paléolithique, ne cessent d’interroger chercheurs, artistes et grand public. Comment penser cet « art avant l’art », ces œuvres des origines auxquelles nous attribuons une valeur esthétique mais dont la réalisation est antérieure et irréductible au concept d’art qui est le nôtre aujourd’hui ? Il convient pour cela de dégager les traits fondamentaux de ce paradigme préhistorique qui a paradoxalement résonné avec l’art moderne. On examinera quel traitement du geste, de la figuration, de l’espace et du mouvement a été source d’inspiration et de renouveau pour les artistes, de Picasso à Moore. L’ouvrage défend l’hypothèse que le Paléolithique force à reconsidérer notre définition de l’art, de ses fonctions et de ses significations, de ses débuts et de son histoire. Les réflexions inédites proposées par des spécialistes en philosophie, histoire, histoire de l’art et littérature s’adresseront à tous les passionnés de l’art et de ses théories.

Note de l’éditeur

Cet ouvrage a été financé avec le soutien de l’UMR 5317 – IHRIM (Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités), sous la tutelle du CNRS, de l’ENS de Lyon, des universités Lumière-Lyon 2, Jean- Moulin-Lyon 3, Jean-Monnet-Saint-Étienne et Clermont Auvergne.

Voir en ligne : Site de l’éditeur