Le Code noir
Opéra-comique en trois actes suivis de textes inédits

Eugène SCRIBE

coll. « Autrement Mêmes »
Paris, L’Harmattan
23 juillet 2018, 164 p.
ISBN 978-2-343-15444-2

Présentation d’Olivier BARA (IHRIM) avec la collaboration de Roger Little

Qui s’attendrait à voir l’Opéra-Comique s’emparer de la question de l’esclavage ? En 1842, alors que s’avivent les débats autour de la situation des esclaves dans les colonies et de la répression de la traite négrière, Eugène Scribe écrit un opéra-comique dans lequel un jeune homme, et jeune officier de marine, élevé en France loin de ses parents, qu’il ne connaît pas, a lieu de croire qu’il est d’une famille noble. Il revient dans la colonie et par bonheur retrouve sa mère. Mais il est reconnu par un esclave et vendu aux enchères au profit du gouvernement suivant le code noir : tel est le spectacle musical offert avec le concours du compositeur Antoine-Louis Clapisson.

L’opéra-comique a-t-il contribué ainsi à bouleverser les consciences ? Avec la nouvelle de Fanny Reybaud, Les Épaves, source de Scribe, et Le Marché de Saint-Pierre, mélodrame inspiré par le même texte, Le Code noir complète la trilogie publiée dans la collection « Autrement Mêmes ».

Voir en ligne : Site de l’éditeur