Les saint-simoniens dans l’Algérie du XIXe siècle.
Le combat du Français musulman Ismaÿl Urbain

Michel LEVALLOIS et Philippe RÉGNIER (dir.)

Paris, Riveneuve Éditions
24 novembre 2016, 507 p.
ISBN 978-2-36013-404-5

Homme de couleur né en Guyane en 1812, saint-simonien à partir de 1831 jusqu’à la fin de ses jours en 1884 à Alger, Ismaÿl Urbain est une figure emblématique de l’histoire commune de la France et de l’Algérie. Converti à l’islam en 1835, en Égypte, ce descendant d’esclaves est un défenseur passionné des Algériens musulmans dans sa position d’interprète puis de haut fonctionnaire. Principal animateur d’un réseau d’influence qualifié d’« arabophile » par ses adversaires, il inspire la politique dite « du Royaume arabe » qui est suivie par Napoléon III dans les années 1860 et contre laquelle le parti coloniste se déchaîne à Alger.

Le présent ouvrage rassemble les contributions du premier grand colloque entièrement dédié à Ismaÿl Urbain, accueilli par la Bibliothèque nationale de France et par l’Institut du Monde Arabe à l’occasion du bicentenaire de sa naissance et avec le soutien de la Mission aux Célébrations nationales. A travers l’évocation d’un personnage historique, c’est bien évidemment d’abord des relations franco-algériennes qu’il s’agit, et spécifiquement des représentations que ce côté-ci de la Méditerranée se forme de l’altérité culturelle, religieuse, juridique de l’islam, de sa compatibilité avec la tradition républicaine, des voies et moyens de rapprochements réciproques... Vastes sujets auxquels les saint-simoniens se sont attelés, et Ismaÿl Urbain tout particulièrement, voici plus d’un siècle et demi.

Voir en ligne : Site de l’éditeur