Scènes baroques d’aujourd’hui.
La mise en scène baroque dans le paysage culturel contemporain

Céline CANDIARD et Julia GROS de GASQUET (dir.)

coll. « Théâtre et société »
Lyon, PUL
7 novembre 2019, 318 p.
ISBN 978-2-7297-0957-0

Tout le monde connaît les pièces de Molière ou de Corneille ; ce sont ces « classiques » et d’autres œuvres moins célèbres des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles que le mouvement artistique baroque se réapproprie en explorant les codes de jeu, les gestes et les modes de profération des interprètes de l’époque. Cet ouvrage a pour objectif de dresser un état des lieux de la mise en scène baroque aujourd’hui. Or l’entreprise n’est pas neutre, car le baroque contemporain fait l’objet de débats féroces, aussi bien en ce qui concerne sa définition que sa réception.

L’analyse se construit autour de plusieurs thèmes : l’importance des autres arts vivants se réclamant du courant baroque, notamment la musique et la danse, le rôle éducatif de ce mouvement théâtral et sa place au sein de l’institution. Elle se nourrit d’une comparaison avec le théâtre élisabéthain outre-Manche et de témoignages d’artistes contemporains, parmi lesquels Eugène Green. S’appuyant sur une réflexion collective où se font entendre plusieurs voix, venues de la scène ou des universités, des salles de classe ou des sociétés de production, ce livre élabore une cartographie précise des interrogations qui irriguent la mise en scène baroque aujourd’hui. Les champs du savoir et du spectacle vivant sont ainsi réunis, s’éclairant l’un l’autre et témoignant de la réussite de ce projet, car c’est de cette façon qu’est né et que continue de s’inventer le théâtre baroque.

Céline CANDIARD est maîtresse de conférences au département des arts du spectacle, de l’image et de l’écran de l’Université Lumière Lyon 2 et membre de l’Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités (IHRIM, UMR 5317). Spécialiste de l’histoire du théâtre, elle a publié notamment Esclaves et valets vedettes dans les comédies de la Rome antique et de la France de l’Ancien Régime(Honoré Champion, 2017).

Julia Gros de Gasquet est maîtresse de conférences HDR à l’Institut d’études théâtrales de l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et membre du Laboratoire international de recherches en arts (LIRA, EA 7343). Formée comme comédienne à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT) de Lyon et à l’Institut d’État d’art théâtral (GITIS) de Moscou, elle a notamment joué au cinéma sous la direction d’Eugène Green. Elle a publié « Pour une histoire de l’art de l’acteur : perspectives et propositions » (Revue d’histoire du théâtre, janvier 2019) et dirige depuis 2015 le Festival de la correspondance de Grignan.

Voir en ligne : Site de l’éditeur