Histoire et imaginaire des sciences et des techniques

Coordination : Raphaële Andrault - Claire Barel-Moisan - Sophie Chiari

Cet axe s’attache aux mécanismes discursifs d’élaboration et de diffusion des savoirs mathématiques, physiques, chimiques, biologiques, géographiques et médicaux. Le postulat de ces recherches est qu’un partage net entre le champ scientifique et les autres régimes de productions intellectuelles – littérature, philosophie et sciences humaines, auxquels est souvent déniée une valeur épistémique propre – n’est pas pertinent. Les interactions complexes sur une histoire longue, du XVIe au XXIe siècle, entre ces modes d’écriture et de pensée, progressivement constituées en champs disciplinaires distincts, sont le socle de nos travaux :

Anthropologie médicale

Étudier les conceptions de l’homme, de ses facultés et prérogatives, qui informent les techniques, représentations et récits médicaux.

L’homme et la nature

Repenser les rapports complexes entre l’homme et la nature et retracer leur évolution du XVIe au XIXe siècle, grâce à un dialogue entre histoire de la philosophie et histoire de la littérature et à une réflexion sur les apports de l’éco-critique.

Imaginaires scientifiques

Interroger la manière dont les textes scientifiques s’appuient, dans leur dynamique de conceptualisation, sur des représentations en partie fictionnelles et subjectives, et analyser en retour l’appropriation par le champ littéraire, social et politique des discours et théories scientifiques.

Partages des savoirs

Étudier les ruptures épistémologiques et les moments de conflit par lesquels s’instaurent les savoirs et les disciplines.

Dernières publications