Valorisation de la recherche

Marion MAS sur France Culture « Vieillir »

24 septembre 2020
Les Chemins de la philosophie par Adèle VAN REETH
Pour écouter l’émission
L’obsession du temps chez Balzac
Balzac est mort à 51 ans, et au 19e ce n’est pas forcément si jeune que ça... Il peint des personnages de vieux, de vieillards, beaucoup ont autour de 60/70 ans et sont souvent animés d’une grande force de vie, une vitalité, qui caractérisait Balzac. Une des questions qui est un paradoxe notamment dans La peau de chagrin, c’est cette dialectique entre économiser ses forces pour vivre longtemps et dépenser son énergie et vivre intensément. Cette question lui vient peut-être de son père qui était très intéressé par la longévité, il suivait lui-même la méthode de Luigi Cornaro pour vivre le plus longtemps possible. C’était un traité écrit à la Renaissance, "Traité de la vie sobre", réédité au 18e sous le titre "Conseils pour vivre longtemps"…
Marion MAS (maîtresse de conférence en littérature française à l’Université Lyon 1°)

Historique









































































Cafés Découvertes