Valorisation de la recherche

MIchèle CLÉMENT et Antonin GODET. Y a-t-il une culture pop’ à la Renaissance ?

Michèle CLÉMENT (PU Lyon 2, spécialiste de la littérature de la Renaissance française) et Antonin GODET (doctorant Lyon 2) ont participé à un colloque dématérialisé qui devait se tenir dans le cadre de la semaine de la culture populaire à Nîmes en avril, intitulé Afictionados ! Suite au confinement, ce festival est à suivre tout au long du mois de mai (du 2 au 31 mai 2020) sous la forme de petites capsules vidéos disponibles sur YouTube.

Ils se sont entretenus sur la question suivante : « Y a-t-il une culture pop’ à la Renaissance ? » L’entretien réalisé en 3 parties aborde la question de la « culture commune », notion qui est au cœur du livre en cours d’écriture de Michèle Clément, permettant de dépasser la distinction clivée entre une culture dite populaire et une culture dite savante. Elle présente en particulier deux objets culturels pour illustrer son propos avec le récit d’une none possédée dans La Merveilleuse Hystoire de l’esperit qui depuis nagueres cest apparu au monastere des religieuses de sainct pierre de Lyon (1528) et l’exemple des Cris de Paris où s’enregistre avec art (en vers, en images et en chansons) les cris poussés par les marchands et les marchandes des rues du 16e siècle.

Les vidéos de l’entretien :
Partie 1 (16’29)
Partie 2 (6’32)
Partie 3 (13’10)

Historique




































































Cafés Découvertes