Revue de métaphysique et de morale 2024. « Les canons : arts, littérature, philosophie », dossier thématique coordonné par Delphine ANTOINE-MAHUT

La question du canon est aujourd’hui au cœur de nombreuses discussions et polémiques dans plusieurs secteurs de la culture et de la vie intellectuelle. La forme la plus simple de cette question est la suivante : lorsque certaines œuvres (artistiques, littéraires, philosophiques…) sont présentées comme absolument classiques, insurpassables et indispensables à connaître, ces jugements, parfois très institutionnels, ne correspondent-ils qu’à des valeurs relatives et contextualisées, avec une part de convention, ou bien se rapportent-ils en partie à des réalisations qui traversent les époques et les cultures par leurs qualités propres ?

En privilégiant les études de cas précis (telle œuvre musicale, telle figure littéraire ou philosophique, telle « école », etc.), les propositions pourront notamment explorer les directions suivantes :
1/ Comment reconstruire l’histoire de l’idée de canon dans les divers domaines où la question se pose ? Quels sont les apports spécifiques des nouveaux outils et champs de recherche (la perspective globale, notamment) pour repenser cette idée ? Que nous apprend sur le canon le partage progressif et différencié (en fonction des pays et des époques) des arts et des disciplines ? Comment articuler les réflexions sur la genèse d’un canon et celles qui portent sur sa dimension normative ?
2/ Comment la philosophie et les sciences sociales d’aujourd’hui conçoivent-elles les jugements de valeur en matière esthétique, culturelle, intellectuelle, leurs fondements ou leur relativité ? Les notions de chef-d’œuvre, de génie, etc., conservent-elles un sens ?
3/ Qu’est-il advenu, dans nos sociétés, des hiérarchies correspondantes ? Faut-il y renoncer ou non ? Les complexifier est-ce les défaire ? Dans tous les cas, pour quelles raisons, et avec quelles conséquences pratiques ? Toute promotion d’un canon implique-t-elle un académisme ? À l’âge du numérique, quel sens conserver à la notion de bibliothèque, de discothèque, etc., et quelle fonction pour les musées ? Les « modernes » peuvent-ils se passer d’« anciens » ?
4/ Comment décrire la constitution d’une culture scolaire au sens large ? Quelle définition pour ses formes et ses contenus ?


Les propositions, un résumé de deux pages maximum, sont à adresser à rmm chez sofrphilo.fr avant le 1er mars 2023.

Les auteurs sélectionnés seront ensuite invités à soumettre une première version de leur manuscrit (environ 7 000 mots) pour le 15 novembre 2023 (évaluation par la coordinatrice en simple aveugle et par un expert externe en double aveugle).

La publication finale est envisagée pour l’été ou l’automne 2024.

 
 Appel

Informations pratiques

Documents à télécharger

Dates à venir

Dates passées